LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Radio Mille Collines au Rwanda : archives sonores d'un génocide 2

1h
À retrouver dans l'émission

Georges Ruggiu, speaker italo-belge de la Radio 1000 Collines a été condamné à 12 ans de prison par le Tribunal Pénal International pour le Rwanda, pour incitation publique et directe au génocide et est aujourd'hui libre. Ferdinand Nahimana, co-fondateur et idéologue de la Radio Mille Collines a été condamné à 30 ans d'emprisonnement par le TPIR et est actuellement détenu au Mali dans une prison des Nations Unis. Simon Bikindi, chanteur célèbre des ondes des Mille Collines a été condamné en décembre 2008 à 15 ans de prison par ce même TPIR. Ces trois hommes nous posent au moins deux questions : comment la radio peut-elle devenir l'instrument d'un génocide ?, sujet que nous avons abordé samedi dernier, Et comment mesurer la responsabilité juridique de personnes qui appellent au meurtre par la voie des ondes, sans se saisir eux-mêmes d'une machette ? C'est de cela que nous parlons ce samedi parce que le Tribunal Pénal International pour le Rwanda, qui siège à Arusha, en Tanzanie, a été, aussi, l'occasion d'un procès des médias en général, et de la Radio Télévision Libre des Mille Collines en particulier. Cette RTLM est surnommée Radio Télé La Mort pour son rôle dans le génocide des Tutsis qui s'est déroulé entre avril et juillet 1994 au Rwanda, mais entre un surnom et une condamnation, il y a des dizaines de milliers de pages, des milliers d'heures d'audience et des années de procédure : une matière dont se sont emparés nos deux invités aujourd'hui, chacun avec leurs outils.

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......