LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sir Anthony Blunt, historien d'art reconnu et inspecteur des tableaux de la collection de la Reine, photographié  le 15 novembre 1979, quelques jours avant la révélation par M.Thatcher de son passé d'agent double.

1930 : Cambridge, nid d'espions

59 min
À retrouver dans l'émission

Retour en musique sur l’univers trouble de l’espionnage et l’une des plus fascinantes affaires du XXème siècle, celle des « Cinq de Cambridge ». Ou comment les services soviétiques surent tirer profit d’une société britannique en proie au doute.

Sir Anthony Blunt, historien d'art reconnu et inspecteur des tableaux de la collection de la Reine, photographié  le 15 novembre 1979, quelques jours avant la révélation par M.Thatcher de son passé d'agent double.
Sir Anthony Blunt, historien d'art reconnu et inspecteur des tableaux de la collection de la Reine, photographié le 15 novembre 1979, quelques jours avant la révélation par M.Thatcher de son passé d'agent double. Crédits : ZUMAPRESS - Maxppp

La société britannique de l’entre-deux-guerres connaît, sur fond de crise économique, de fortes tensions politiques. Tandis qu’une partie de l’élite cède aux sirènes nazies, l’idéologie communiste séduit un nombre croissant d’individus. Ainsi dès 1929 est créée une cellule communiste à l’université de Cambridge. C’est là, au cœur de l’establishment que vont opérer les agents recruteurs du NKVD, l’ancêtre du KGB. On connaîtra, bien plus tard, le nom de leurs recrues : Kim Philby, Guy Burgess, Anthony Blunt, Donald MacLean et John Cairncross. Issus de la meilleure société (à l'exception de John Cairncross, d’un milieu plus modeste), ces cinq étudiants brillants et polyglottes, causeurs et spirituels avaient, dès le milieu des années 1930, intégré les plus hautes sphères du renseignement (MI5, MI6) et de la diplomatie (Foreign office) de la Couronne. Tout en renseignant les Soviétiques. La chute de McLean en 1951 fera progressivement tomber ce château de cartes. Sa partie connue, du moins.

Programmation musicale et archives

  • Maria Callas: Ebben! Ne andrò lontana, opéra La Wally d'Alfredo Catalani
  • Archive INA: Anthony Blunt passe aux aveux. L’Angleterre en émoi (Inter actualités 21 novembre 1979)
  • Archive INA: L'espion de la reine : le cas Anthony Blunt ( L'événement, TF1, 22 novembre 1979 )
  • The Kinks: : A well respected man (1965)
  • Thomas Newman : Hall of trade unions, Moscow - BOF "Le pont des espions" (Bridge of spies) de Steven Spielberg (2015)
  • John Barry, Matt Monro: From Russia With Love (1963)
  • Petula Clark: L'agent secret (1966)
  • Johnny Rivers : Secret Agent Man - album And I know you wanna dance (1966)
  • Archive INA: Yvon Morandat, ancien membre des FFL raconte sa rencontre avec Kim Philby à Londres en 1941 (Inter actualités 3 octobre 1967)
  • The John Schroeder Orchestra: Agent Double-0-Soul - album Space age soul (1965)
  • Fernandez Gonzalo: Les ennemis- album Jazz in Paris / Vol.4 (1961)
  • Bill Conti: Defector's demise - BOF "La quatrième guerre" (The fourth war) de John Frankenheimer (1990)
  • Black Mountain: Defector - album IV (2016)
  • Christopher Slaski: Cryptology - BOF "A good American" de Friedrich Moser (2015)
  • The Beatles : Back in the USSR - album The Beatles (1968)
  • Randy Newman: Spies - album Born again (1979)
  • Archive INA: Sur la trace de John Cairncross, le "5ème homme" des espions de Cambridge, à Saint-Antonin-du-Var ( Actualités France 3 Côte d'Azur 15 octobre 1990)
  • Nancy Sinatra: The last of the secret agents - album The hit years (1986)
  • Earle Hagen : Les espions - album BO Séries TV américaines années 70
  • The Doors: The Spy - album Morrison Hotel (1970)

Kim Philby s'adresse aux officiers de la STASI en 1981 (archive BBC)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à"... vous pourrez récupérer la playlist de cette émission sur le service que vous préférez : Spotify, Deezer ou encore Youtube.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......