LE DIRECT
Jaquette du vinyle Carlos Puebla y Los Tradicionales ‎– "Despues De Un Ano" (ICAIC, 1960)

1959-1961, Cuba libre…(liberté surveillée) (R)

59 min
À retrouver dans l'émission

Quelques semaines après la disparition de Fidel Castro, retour en musique sur les années d’accession au pouvoir du « leader Maximo »

Jaquette du vinyle Carlos Puebla y Los Tradicionales ‎– "Despues De Un Ano" (ICAIC, 1960)
Jaquette du vinyle Carlos Puebla y Los Tradicionales ‎– "Despues De Un Ano" (ICAIC, 1960)

Rediffusion du 07 janvier 2017

Le 1er janvier 1959, Fulgencio Batista, président corrompu et honni fuit Cuba. Une semaine plus tard, Fidel Castro entre triomphalement à La Havane. S’ouvrent alors trois années troubles, entre répression des partisans de l’ancien dictateur, nationalisations d’entreprises étrangères et espoirs populaires nés de la réforme agraire ou de la campagne d’alphabétisation. A La Havane où la vie nocturne était jusqu’alors contrôlée par la mafia nord-américaine, on profite des dernières heures d’insouciance sur fond de cha-cha-cha ou de mambo, musiques créées les années précédentes par Enrique Jorrin ou Perez Prado. Les stars de l’époque, Benny Moré ou Bola de Nieve, sont à leur apogée.

Mais la lune de miel entre l’Etat et les milieux intellectuels et artistiques sera de courte durée : Castro bientôt fait fermer journaux et revues d’opposition et met au pas la création musicale, qui doit désormais véhiculer le message de la révolution. Certains musiciens choisissent l’exil (Bebo Valdes, Celia Cruz…) d’autres deviennent les chantres du nouveau pouvoir comme le chanteur Carlos Puebla.

Programmation musicale et archives

  • Celeste Mendoza : Cuba corazón de nuestra América (date enregistrement inconnu, réédité dans l’album de la revolución, 2000)
  • Carlos Puebla : Y en eso llego Fidel (réédité dans l’album La Caimanera, 2013)
  • Steven Bernstein : Meyer Lansky (Album Diaspora Hollywood, 2004)
  • Enrique Jorrin et son orchestre : La engañadora (1951, apparaît sur le vinyle Dansons à Cuba)
  • Orquesta Aragon : El Bodeguero (album That cuban Cha-cha-cha, 1956)
  • Archive: La Havane à l’heure Castro (vinyle Le temps que nous vivons, 1er janvier-15 mars 1959, commenté par Jean-Pierre Marielle)
  • Anonyme : Chant du guérillero (recueilli par Maurice Bitter, vinyle Les chants révolutionnaires de Cuba)
  • Archive: L’enlèvement de Fangio à la Havane le 23 février 1958 (British Pathé)
  • Carlos Puebla : Gracias, Fidel (Album Despues de un año, 1960, réédité en 2013 sur l’album La Caimanera)
  • Carlos Puebla Y Los Tradicionales : Duro con él (Album Despues de un año, op.cit.)
  • Carlos Puebla Y Los Tradicionales : Todo por la reforma agraria (Album Despues de un año, op.cit.)
  • Orchestre Las Cuevas : Le cha-cha-cha de l’alphabétisation (recueilli par Pierre d’Ursel en 1961, édité sur le vinyle Cuba : Musique hispano-cubaine)
  • Benny Moré y su Banda Gigante : Caricias cubanas (édité dans l’intégrale des enregistrements de 1953 à 1960: vol 3, 1957)
  • Bola de Nieve : Ay, amor! (Bola de nieve/Grandes exitos)
  • Extrait du film "Cuba si" de Chris Marker (1961)
  • Archive : Extrait d’une lettre de Che Guevara à Fidel Castro lu par ce dernier, le 3 octobre 1965 sur la place de la révolution de la Havane (traduite ici )
  • Carlos Puebla : La OEA es cosa de risa (réédité dans la compilation Original Egrem studio session, 2001)
  • Celina Gonzales y Reutilio : Que viva Fidel (date enregistrement inconnue, réédité dans l’album de la revolución, 2000)
Benny Moré photographié en mai 1954 au cabaret Ali Bar de la Havane. Surnommé "El Barbaro del rythmo", il s'y produisait régulièrement dans un programme  appelé "El Rincon de Benny"
Benny Moré photographié en mai 1954 au cabaret Ali Bar de la Havane. Surnommé "El Barbaro del rythmo", il s'y produisait régulièrement dans un programme appelé "El Rincon de Benny" Crédits : AFP PHOTO/ARCHIVO BOHEMIA - AFP

"Cuba Si", un film documentaire de Chris Marker réalisé en 1961

Jugé anti-américain, le film fut interdit en France pendant 2 ans

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à"... vous pourrez récupérer la playlist de cette émission sur le service que vous préférez : Spotify, Deezer ou encore Youtube.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......