LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lads at railings (The coolest North-West England rocknrollband that never was) 1987

Liverpool, l’Angleterre à la dérive

59 min
À retrouver dans l'émission

Jadis symbole de la puissance de l'Empire britannique, Liverpool connaît à partir des années 1970-1980 un déclin brutal. Face à la fermeture des usines et des docks, au chômage et à la misère sociale, les Liverpudlians se raccrochent à ce qu'il reste : le foot et une forte culture locale.

Lads at railings (The coolest North-West England rocknrollband that never was) 1987
Lads at railings (The coolest North-West England rocknrollband that never was) 1987 Crédits : ©Tom Wood / Courtesy galerie SIT DOWN Paris

Dans les années 1960, Liverpool voit naître, parmi les docks portuaires, les cheminées d’usines et les tavernes obscures, une certaine culture locale, la culture “scouse”, faite d’un accent épais comme de la bière brune, d’humour, de solidarité, pour contrebalancer les rudesses de la vie, et les hymnes qui vont avec.

Dans cette histoire, on croisera des dockers chargeant des cargos, la ferveur d’un kop, le désastre de l’économie mondiale et des drames humains. 

Programmation musicale et archives

  • Extrait vidéo : l’accent “scouse” de Liverpool par Matt Pocock
  • Akira Kosemura : Garden (2007) - fond sonore -
  • Belle and Sebastian : I don’t want to play football (album Storytelling, 2002)
  • Sandy Nelson : Let there be drums (1968) - fond sonore -
  • The Liverpool Kop Choir 1972  : You'll never walk alone (compil. Flair 1989 - The Other World Of British Football) - fond sonore - 
  • Gerry and the Pacemakers : You’ll never walk alone (1963)
  • Routers : Let’s go - fond sonore -
  • The Smiths : Frankly, Mr. Shankly (album The queen is dead, 1986)
  • Billy Fury : A wondrous place (album All the best, 1960)  DNC 183 
  • The Beatles : Strawberry fields forever - prise n°7  (album Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band / CD 2 : Sgt. Pepper Sessions, 2017) - fond sonore -
  • Black Cilla : Love of the loved (1964, compil. Mersey beat, 1983)  
  • Extrait du film documentaire de Ken Loach "Les Dockers de Liverpool" (1996)
  • The Monkees : Randy scouse git (album Headquarters, 1965)    
  • Archive INA : Le déclin de Liverpool par François Poirier (1947-2010), professeur des Universités (France Inter, 17/04/1989)
  • The ID : Julia's song  (1977, _c_ompil. Street to street. A Liverpool album, 1979) 
  • Echo and The Bunnymen : Monkeys (1980, compil. _Street to street..._déjà citée)
  • UB 40 : Contaminated minds - fond sonore -
  • The Real Thing : Children of The Ghetto (album 4 from 8, 1977)
  • Archive INA : Après le drame de Hillsborough, Liverpool en état de choc (corresp. de N.Poincaré, France Inter, 17/04/1989)
  • Liverpool Express : I remember Julian the hooligan (album Tracks, 1976) 
  • Frankie goes to Hollywood : Two Tribes (album Welcome to the Pleasuredome,  1984)
  • The Wombats : Let's dance to Joy Division (album A guide to love loss & desperation, 2007)   

Bill Shankly, l’entraîneur légendaire des Reds de 1959 à 1974

Après avoir sorti le club de Liverpool de son néant et lui avoir fait gagner la plupart des grands trophées, à l'exception de la Coupe d'Europe, Bill Shankly (1913-1981) raccroche les crampons en 1974. Ancien mineur, socialiste convaincu, l’entraîneur des Reds est connu pour ses aphorismesLe football n'est pas une question de vie ou de mort, c'est quelque chose de bien plus important que cela »). Il est le personnage principaux du livre David Peace, Red or dead (Rouge ou mort) traduit en France en 2014 (Payot, Rivages).

Forget the Beatles and all the rest. This is the real Liverpool sound. It’s real singing, and it’s what the Kop is all about. (Bill Shankly)

Bill Shankly et l'équipe de Liverpool FC à entrainement, juillet 1970.
Bill Shankly et l'équipe de Liverpool FC à entrainement, juillet 1970. Crédits : SSPL - Getty

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à"... vous pourrez récupérer tout ou partie  de la playlist de cette émission sur Spotify, Deezer ou Youtube.

Remerciement au photographe Tom Wood et à la Galerie Sit Down (4 Rue Sainte-Anastase, Paris) pour la photo de Une. 

Bibliographie

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......