LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'architecture du réemploi et du détournement

1h
À retrouver dans l'émission

Cette émission va traiter d'un sujet d'apparence un peu marginale, mais très pratiqué par les équipes de jeunes architectes que j'appellerai "alternatifs" : le réemploi, le recyclage. Comment construire avec des matériaux de récupération, comment inventer des déchets recyclables (comme les bouteilles de bière Heineken des années soixante-dix, cubiques au lieu d'être rondes, et munies de tétons (tenons et mortaises) qui permettaient de les empiler pour les utiliser comme des briques.

Indications bibliographiques

Espace et lieu dans la pensée occidentale, de Platon à Nietzsche , Thierry Paquot et Chris Younès dir., La Découverte, 2012, 2012, 320 pages, 26 euros.

Le Territoire des philosophes , Lieu et espace dans la pensée du XX° siècle , coll., Thierry Paquot et Chris Younès dir., La Découverte, 2009, 394 pages, 26 euros.

Philosophie de l'environnement et milieux urbains , Thierry Paquot et Chris Younès dir., préface d'Isabelle Laudier, Editions de la Découverte, 2010, Habiter, le propre de l'humain. Villes, territoires et philosophie , Thierry Paquot, Michel Lussault et Chris Younès dir., La Découverte, 2007, 384 pages, 26 euros.

Géométrie, mesure du monde. Philosophie, architecture, urbain , Thierry Paquot et Chris Younès dir, La Découverte, 2004, 288 pages, 22 euros.

Philosophie, ville et architecture, la renaissance des quatre éléments , Chris Younès et Thierry Paquot dir., La Découverte, 2002, 216 pages, 18 euros.

Ville contre nature, architecture et philosophie , Chris Younès dir., La Découverte, 1999, 288 pages, 135 francs.

Le philosophe chez l'architecte , coll. Chris Younès et Michel Mangematin dir. (Dominique Beaux, Martine Bouchier, Alain Charre, Jean-Paul Dollé, Christian Girard, Philippe Nys, Thierry Paquot, Bruno Queysanne, Marc Richir, Bernard Salignon), Descartes et Cie, 1996, 192 pages.


Günther Domenig, Steinhaus, Zeichnungen und Modelle, Stone House, drawings and models , Ritten Verlag, Klagenfurt, 1993, 72 pages.

Günther Domenig, Werkbuch , essay Raffaele Raja, Residenz Verlag, Salzburg and Wien, 1991, 242 pages.

Günther Domenig, Das Steinhaus , Herausgegeben vom Œsterreichen Museum für angewandte Kunst, MAK, Wien, 1988, 100 pages.

Graz Architecture, Positions in the urban space focusing on the period as of 1990 , Haus der Architektur, Graz, 2003.

Architektur als Engagement, Architektur aus der Steiermark, 1986-1992, Architecture as Commitment, Haus der Architektur, Graz, 1993, 132 pages.

Architektur aus Graz, Œffentlische Bauten und Projekte von 1980 bis Heute, Architecture de Graz , catalogue d'exposition, Europalia Œsterreich 87, Ciaud, Bruxelles, 1987, 96 pages.

13 Standpunkte Grazer "Schule", Arkitektur-Investigationen , Forum Stadtpark, Graz, 1984, 168 pages.

Autriche, Vienne et Graz, L'Architecture d'aujourd'hui n°264, septembre 1989, 178 pages.


Le Temps des HLM, 1945-1975. La saga urbaine des Trente Glorieuses , Thibault Tellier, Autrement, 2007, 224 pages.

Le Logement social en Seine-Saint-Denis (1850-1999) , Benoît Pouvreau, Itinéraires du patrimoine, Monum, 2005, 64 pages.

Une expérience d'écologie urbaine , par Jean-Pierre Lefebvre, Editions du Linteau, Paris, 1999, 212 pages.

Le devenir des banlieues rouges , Marie-Hélène Bacqué et Sylvie Fol, préface de Marcel Roncayolo, L'Harmattan, 1997, 224 pages.

Banlieue rouge 1920-1960, Années Thorez, années Gabin : archétype du populaire, banc d'essai des modernités , Annie Fourcaut dir., Autrement, 1992, 296 pages.

Les Grands Ensembles, une architecture du XX° siècle , coll., Ministère de la Culture et de la Communication, Dominique Carré, 2011, 256 pages.

Les Grands ensembles , Pierre Merlin, Documentation française, 2010, 216 pages.

Le Grand Ensemble , Mathieu Pernot, Le Point du Jour, 2007, 144 pages.

Des grands ensembles à la banlieue , Villes en parallèles, n° spécial 38-39, 2006, 354 pages.

Le Monde des grands ensembles , Frédéric Dufau et Annie Fourcaut dir, Créaphis, 2004, 264 pages.


Garbage Housing , Martin Pawley, Architectural Press, Manchester, 1975, 120 pages.

Rural Studio : Samuel Mockbee and an architecture of Decency , Andrea Oppenheimer Dean and Timothy Hursley, Princeton Architectural Press, New York, 2002, 192 pages.

Samuel Mockbee and the Rural Studio : Community architecture , David Moos and Gail Treschel, Birmingham Museum of Art, Birmingham, Alabama, 2003, 112 pages.

Rotor , Valery Didelon, Rotor, Jeunes architectures n°6, A16, CIVA, 2010, 80 pages.

Fertiles mobiles, Cultiver ensemble l'espace public , Coloco, préface de Gilles Clément, éditions Tout contre, 2012, 144 pages, 25 euros.

Nécrologies

Elisabeth Allain Dupré avait été secrétaire de rédaction de Techniques et Architecture puis, en compagnie de Dominique Boudet, qui en était directeur, rédactrice en chef de la revue AMC à partir de 1989, inaugurant une période qui correspond à la transformation de la revue traditionnelle en un mensuel du type journal, assez mince et de haute taille, accompagné d'un Annuel plus épais. C'était en 1989. Une nouvelle formule plus compacte sera lancée en 1996 qui est plus ou moins l'actuelle formule. Elisabeth Allain Dupré s'était établie à Theix, dans le Morbihan, et elle souffrait d'un cancer depuis de nombreuses années. Elle avait 69 ans.


L'un des plus extraordinaires architectes autrichiens est mort le 15 juin. Il s'agit de Günther Domenig, qui était né en 1934 à Klagenfurt, en Carinthie, mais avait surtout exercé à Graz, capitale de la Styrie et l'un des pôles de l'architecture contemporaine en Europe, et Vienne. Diplômé en 1959, il s'était d'abord fait connaître dans le radicalisme autrichien des années soixante, imaginant des structures spatiales dans le genre de l'utopie, puis (associé durant une douzaine d'années avec Eilfried Huth, entre 1963 et 1975) avait développé une esthétique de volumes basculés, dans la tradition de ce qu'on appelle expressionnisme, un mouvement particulièrement vivace en Allemagne et plus récemment en Styrie.

Il avait commencé sur un mode organique; ainsi le réfectoire des Ursulines de Graz est une coque blanche qui ressemble un peu à une cage thoracique (elle a ensuite été revêtue de zinc; ces dames y vendent une célèbre huile noire, liquoreuse, obtenue par pressage de pépins de citrouille, la célèbre kernöl ). L'immeuble à façade métallique pliée de l'ancienne Z-Bank de la Favoritenstrasse à Vienne (1979) évoque une carapace organique dans le genre de celle des langoustes. Puis sa manière s'est libérée des références biologiques et s'est faite plus acérée, fracturée et déconstructiviste, mêlant le métal, le verre et le béton armé.

Il construisait encore pas mal, notamment, avec son associé Hermann Eisenköck, une sorte de gratte-ciel couché, un cristal noir appelé T-Center, édifié pour la compagnie Deutsche-Telekom sur le site des anciens abattoirs de Sankt Marx à Vienne (2004). Lui-même fils d'un juge nazi, il avait il y a une quinzaine d'années remporté le concours pour la création d'un centre de documentation sur le parti hitlérien dans les imposantes structures architecturales déployées à Nuremberg sous l'autorité d'Albert Speer.

Son œuvre la plus singulière est sa propre résidence dite Steinhaus, au bord d'un lac à Steindorf, en Carinthie, construite pour lui-même en plus d'un quart de siècle, réalisation d'une sculpturalité rare. Une fois que nous étions allés la visiter dans une Ferrari rouge que lui avait revendue son ami le pilote de course Michaël Schumacher (c'est à environ 350 kilomètres de Vienne), nous avions eu le privilège, tant il allait vite dans son bolide, d'être poursuivis et arrêtés par des gendarme en hélicoptère. Il y avait perdu son permis de conduire. C'était un architecte à émotions fortes.

---

Serge Magnien (1929) est mort lundi 25 juin à 82 ans. Militant après la guerre à la jeunesse communiste, puis à l'Union des étudiants, l'UEC dont il fut en 1956 le premier secrétaire général après avoir été rédacteur en chef du journal Clarté , auquel il avait travaillé avec Paul Chemetov et Jean Schalit. Lorsqu'il sera condamné à deux ans de prison pour insubordination et lancement d'une pétition dans le cadre de la guerre d'Algérie, un autre architecte, Jean Deroche (1931), futur associé de Paul Chemetov au sein de l'AUA de Bagnolet, lui succéda durant un court moment. Magnien reprit ses études à sa sortie de tôle en 1960, diplômé en 196xx, il fut associé de 1965 à 1979 à François Hess. Il restera comme l'une des principales figures du communisme municipal, notamment dans ce qui sera ensuite la Seine-Saint-Denis, construisant après 1960, à Montreuil, la cité de la Noue sur un site de bidonville, avec Serge Lana (539 logements) puis, sur un site de bidonville encore, et toujours avec Lana, au début des années soixante-dix, le grand ensemble du Franc-Moisin de Saint-Denis, ville dont il fut urbaniste-en-chef, sans doute après la mort d'André Lurçat en juillet 1970. Il se verront, Lana et lui, retirer l'aménagement du centre de Saint-Denis par la Sodedat vers 1975, au profit des Gailhoustet, Deroche, Paurd, Girard, Maurios et Naizot, Roland Simounet, Niemeyer, etc. Jean-Pierre Lefebvre qui animait cette société d'aménagement dyonisienne et dionysiaque, a dans ses mémoires de 1999, Une expérience d'écologie urbaine , donné un portrait assez féroce de cette "compagnie d'architectes chenus", "compositeurs inspirés de deux Zup", constructeurs de tours qu'il estimait "massives et bâclées", et qu'il avait réussi à évincer. Une génération, une ambition architecturale et surtout une vision toute différente des questions urbaines allaient triompher dans le centre-ville, autour de la basilique.

Calendrier

1306-1911 www.citechaillot.fr Les archives d'André Bruyère (1912-1988), excellent architecte que pour simplifier (vraiment pour simplifier) je qualifierai de sensualiste, ont été données l'an dernier par ses filles à la Cité de l'architecture et du patrimoine. Cette institution, en attendant la grande exposition qui viendra peut-être un jour, a décidé d'un accrochage d'une sélection de documents qui durera tout l'été (jusqu'à la mi-novembre). Ce sont de très beaux dessins, souvent à la plume, à l'encre de Chine, des dessins ondoyants, souples, contrastés, avec une belle sûreté de trait, qui vous reposeront vraiment des mirages que produisent les images de synthèse d'aujourd'hui. Accrochage préparé par Marcos Carvalho-Canto. Nouvelles acquisitions, André Bruyère (1912-1988), Galerie d’architecture moderne et contemporaine, Cité de l'architecture et du patrimoine, Palais de Chaillot, 1, place du Trocadéro, 75016 Paris

2806 www.pavillon-arsenal.com A Paris, le pavillon de l'Arsenal expose les quatre projets qui concourraient pour la tour de grande hauteur à construire dans le secteur Bruneseau du secteur Seine Rive Gauche, au bord du boulevard périphérique: ceux des agences Portzamparc, Arquitectonica, de Miami, Neutelins et Riedijk, de Rotterdam, et celui du lauréat, qui a été présenté à la presse dès la décision du jury : Jean Nouvel avec son spectaculaire double immeuble incliné que nous avons déjà commenté dans cette émission : 24 et 38 étages (115 et 175 mètres), deux blocs associés par leur base, disloqués et ouverts en une sorte de V de victoire. Projets de la consultation B3A, Paris Bruneseau, premier immeuble de grande hauteur 2013 . Pavillon de l'Arsenal, 21, boulevard Morland, 75004 Paris.

1204-3108 www.pavillon-arsenal.com A Paris, au Pavillon de l'Arsenal, une exposition Re-Architecture qui tourne autour du recyclage et du réemploi des matériaux. Le Pavillon a souhaité donner la parole à une nouvelle génération d’agences, de collectifs et d'associations d’architectes européens qui "questionnent la pérennité des matériaux et s’engagent à économiser ce qui n’est pas renouvelable et à recycler tout ce qui peut l’être". On y trouvera les travaux de quinze équipes : Andrés Jaque Architects / Atelier d’Architecture Autogérée / Assemble / Bruit du frigo / Collectif Etc / Coloco / DUS Architects / Ecosistema Urbano / Exyzt / MUF architecture/art / Practice Architecture / Raumlabor / Rotor / ZUS [Zones Urbaines Sensibles] / 1024 architecture. Re-Architecture : re-cycler, ré-utiliser, ré-investir, re-construire, nouvelles fabriques de la ville européenne . Pavillon de l'Arsenal, 21, boulevard Morland, 75004 Paris.

Lecture

Samuel Beckett, Oh les beaux jours!, pièce d'abord écrite et publiée en anglais en 1961 : Happy Days , chez Grove Press, créée à New York en septembre 1961, et traduite en français par l'auteur, Editions de Minuit, 1963, avec cette fois un titre inspiré du Colloque sentimental de Verlaine : "Ah ! les beaux jours de bonheur indicible / Où nous joignions nos bouches! - C’est possible."

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......