LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les architectes, le livre et le design graphique

59 min
À retrouver dans l'émission

Nous évoquerons le rapport des architectes avec le livre et le design graphique; par exemple l'histoire du logo de Beaubourg (de Jean Widmer), les relations contemporaines entre architectes et graphistes, depuis Le Corbusier jusqu'à Rem Koolhaas ou à la French Touch: ce sera avec l'historienne Catherine de Smet et les graphistes Sylvain Enguehard et Franck Tallon.

Indications bibliographiques

Pour une critique du design graphique. Dix-huit essais , Catherine de Smet, Editions B42, 2012, 216 pages, 24 euros.


Vers une architecture du livre. Le Corbusier : édition et mise en pages 1912-1965 , Catherine de Smet, Lars Müller, Baden, 2007, 304 pages.

Le Corbusier, l'architecte et ses livres , Catherine de Smet, Lars Müller, Baden, 2005, 128 pages.

Le Corbusier et le livre , Arnaud Dercelles, Fernando Marza, Josep Quetglas, Catherine de Smet, Col-legi d'arquitectes de Catalunya, Barcelone, 2005, 200 pages.

Le Corbusier : l'œuvre plastique , actes du colloque de novembre 2004, La Villette, Fondation Le Corbusier, 2005, 224 pages, 20 euros.


S,M,L,XL , Rem Koolhaas, Bruce Mau, Monacelli Press et 010 Uitverlag, 1995, 32 1 344 pages.

Content , Rem Koolhaas, Amoma, Brendan McGetrick editor, &&& art directors, Taschen, 2004, 544 pages.

Joseph Cho, S,M,L,XL , cherchez le guide, Le Visiteur n°7, automne 2001.

Les Plans de Paris, 1956-1922 , Le Corbusier, Editions de Minuit, 1956, relié, 192 pages.

La Ville radieuse , Eléments d'une doctrine d'urbanisme pour l'équipement de la civilisation machiniste , Le Corbusier (L’Architecture d’Aujourd’hui, 1933), réimpression Vincent et Fréal, 1964, relié, 348 pages.

I am a Monument, On Learning from Las Vegas, Aron Vinegar,Mit, Cambridge, 2008, 234 pages.

La Controverse Learning from las Vegas , Valéry Didelon, Mardaga, 2011, 256 pages, 32 euros.


Manuelle Gautrand, architectures , texte de Paul Ardenne, Ante Prima et InFolio, 2005, 208 pages, 45 euros.

Franck Tallon , par Franck Tallon, préface de Didier Arnaudet, Pyramid, 2011, 120 pages, 13,50 euros.

Annuel optimiste d'architecture 2011 , French Touch, 2012, 436 pages, 40 euros.


Le Livre et l'Architecte , Jean-Philippe Garric, Estelle Thibault et Émilie d’Orjeix (dir.), Mardaga, 2011, 304 pages, 35 euros.

Architecture et Typographie, quelques approches historiques , Catherine de Smet, Jérôme Saint-Loubert Bié, Jean-Marie Courant, Olivier Deloignon, Alena Kubova-Gauché, Caroline Maniaque, Sonia de Puineuf, Editions B42, 2011, 64 pages, 18,30 euros.

La Typographie moderne. Un essai d'histoire critique (Modern Typography. An essay in critical history , 1992), Robin Kinross, éditions B42, 2012, 280 pages, 22 euros.


Le critique Nikola Jankovic s'est lancé depuis deux ans dans l'édition de petits ouvrages au format 10x15, de véritables livres de poche donc, au sens propre, des ouvrages précieux qui tournent autour de l'architecture et de ses sortilèges, et devraient constituer à terme une sorte de "cabinet de curiosité", un cabinet cosmopolite avec un fort ancrage dans les campus nord-américains. Il y publie des textes anciens comme la description d'un palais réalisé en glace à Saint-Pétersbourg durant l'hiver 1740, le projet d'un Projet de globe terrestre au 1000 000 ° du géographe Elisée Reclus (1895), l'essai de Louis Sullivan, architecte de Chicago : De la tour de bureaux artistiquement considérée (1896), où apparaissait le célèbre slogan Form follows Function , la forme suit la fonction, et bientôt un Buckminster Fuller de la fin des années soixante : Energy, Earth, and Everyone , dans lequel l'inventeur se penchait sur le destin énergétique de ce vaisseau spatial qu'on appelle la Terre.


Projet de globe terrestre au 1000 000 °, Elisée Reclus (1895), introduction de Nikola Jankovic, Editions B2, 2011, 94 pages, 10 euros.

De la tour de bureaux artistiquement considérée , Louis Sullivan (1896), introduction de Claude Mignot, avec un texte de Thomas Leslie, Editions B2, 2011, 82 pages, 9 euros.

Trouville, palaces, villas et maisons ouvrières , Roger-Henri Guerrand, Claude Mignot, Hervé Guillemain, Editions B2, 2011, 72 pages, 9 euros.

Deauville, la vitrine balnéaire des élégances , Paul Smith, Boris Veblen, Editions B2, 2011, 128 pages, 12 euros.

Description et représentation exacte de la maison de glace, construite à Saint-Pétersbourg au mois de janvier 1740... , George Wolfgang Krafft, postface d'Alexis Hadjiski, Editions B2, 2011, 70 pages, 9 euros.

Les Nouveaux Ghettos du gotha , Boris Veblen, Editions B2, 2011, 72 pages, 9 euros.

La Pelouse américaine en guerre, de Pearl Harbourg à la crise des missiles, 1941-1961 , Beatriz Colomina, Editions B2, 2011, 70 pages, 9 euros.

Calendrier

1506-1908 www.lelieuunique.com A Nantes, au Lieu unique, dans les anciennes usines des biscuits Lu, ouverture d'une opération Playgrounds qui, en cette année olympique, entend proposer des jeux décalés, avec des disciplines réinventées, des sports hybridés et des microarchitectures qui leur serait adaptées : après une première sélection d’une vingtaine d’équipes de jeunes architectes, les commissaires, Patricia Buck et Rafaël Magrou (assistés de Virginie Benon), en ont retenues sept. Playgrounds, Lieu unique, quai Ferdinand-Favre, à Nantes, jusqu'au 31 octobre.

A Paris, à la Fondation Le Corbusier, une exposition de dessins d'un cousin éloigné de l'architecte, Louis Soutter (1871-1942), qui fut lui-même un peu architecte, puis musicien à Bruxelles à l'époque de l'art nouveau, puis peintre à Lausanne, à Morges, à Paris, aux Etats-Unis (à Colorado Springs notamment durant sept ans). Revenu en Europe en 1903, divorcé, déprimé, mélancolique, il se remit au violon, intégra l'orchestre du Théâtre de Genève, fréquenta Stravinsky, qui vécut durant dix ans à Morges, et puis, vers 1922, les maisons de santé et les hospices psychiatriques (il avait juste la cinquantaine). Le Corbusier, en 1927 (il avait alors quarante ans, et son cousin pas loin de soixante), l'encouragea dans son travail d'artiste; il vendra de ses dessins, ensuite, notamment en 1935 lors d'un voyage aux Etats-Unis. Il évoqua sa personnalité dans un article du Minotaure , paru en 1936 sous un joli titre : Louis Soutter, l'inconnu de la soixantaine : "(...) C'est alors la maison de repos, avec le grand nombre de ces autres isolés comme lui. Le silence des sapins, autour; l'air tonique de l'altitude qui maintient le corps sec. Le rassemblement, là, dans cette grande maison hygiénique, des automnes de vie, l'un à côté de l'autre, pêle-mêle, nombreux. Chacun porte en lui un sac plein d'événements fatals, un sac fermé, bouclé, et eux tous assis dessus, racornis, repliés, lassés, muets, avec pas mal de sales idées parfois : les coups de sang de la vie si forte malgré tout, les réveils de la bête. Et des bonnes choses aussi, gardées jalousement : trésors et fumiers. "Plus de fenêtres, ces yeux inutiles." Il a appris à regarder en dedans. Par lui, nous pouvons regarder dedans un homme. Un homme racé, cultivé, ayant passé par tous les luxes de l'argent et d'une vie intelligente. Et qui, aujourd'hui, remontant du réfectoire triste, couvre chaque jour, à soixante-cinq ans, un papier blanc de ces âpres, fortes et admirables compositions." Louis Soutter mourut en 1942 à l'asile du Jura, à Ballaigues. L'essentiel de son œuvre étant postérieure à son internement, elle a été souvent cataloguée dans la catégorie dite de l'art brut bien que son inventeur, Jean Dubuffet, l'en ai ensuite retirée, la jugeant trop cultivée, pas assez "fadate", en un sens.

1406-1509 www.fondationlecorbusier.fr A Paris, à la Fondation Le Corbusier, exposition Louis Soutter, dessins . Fondation Le Corbusier, 8-10 square du Docteur-Blanche, 75016 Paris.

Louis Soutter , Nicolas Cendo, Michel Thevoz, Le Corbusier, Hermann Hesse, Jean Starobinski, Louis Pons, Jean Giono, Jean Dubuffet, Musées de Marseille, Actes Sud, 1987, 80 pages.


Le Grand prix de l'urbanisme 2012 a été décerné le 30 mai à l'architecte François Grether. Né en 1941, élève notamment du Grand Prix de Rome Henry Bernard, diplômé en 1967, après deux années en Algérie, il a fait une partie de sa carrière à l'Atelier parisien d'urbanisme qu'il a rejoint en 1970, trois ans après la création de cette institution, en même temps qu'y arrivait Jean-Louis Subileau (qui lui venait de Sciences Po). Grether y restera 22 ans, travaillant au Schéma directeur, au POS, sur le site de la Villette, le Nord-est parisien, le plan-programme de l'Est, la Zac Manin-Jaurès, puis in fine Paris Rive Gauche durant quatre ans, avant son départ en 1991 pour s'installer à son compte : il a à ce titre aménagé les quais devant la bibliothèque de France (promenade Arthur-Rimbaud, avec Jacqueline Osty), travaillé après 2000 à l'urbanisme de la presqu'île de Lyon (sur le site Confluence et sur Gerland), à un quartier au nord d'Euralille, à des ensembles de logements sociaux à réhabiliter au nord d'Amiens (après 1997), un peu autrefois à Clichy avec Fuksas, à Billancourt aussi, comme conseiller de Subileau sur l'ensemble du site, et comme urbaniste sur l'île Seguin, du temps où la Fondation Pinault devait encore y implanter le bâtiment de Tadao Ando. Il est depuis 2003 urbaniste du site des Batignolles, lancé dans la perspective des jeux olympiques de 2012. Après avoir préparé l'aménagement des bords de Loire à Orléans (2002-2003), il s'est vu cette année confier les berges du Maine à Angers (2012)

Grand prix de l'urbanisme 2007 , Yves Lion et quatre figures de l'urbanisme français (Grether, Mangin, Michelin et Théry), Aucun territoire n'est désespéré , Parenthèses, 2007, 128 pages, 16 euros.

L'Abécédaire de Marcel Roncayolo , entretiens Isabelle Chesneau et Marcel Roncayolo, InFolio, 2011, 608 pages, 12 euros.

Lecture

Walter Benjamin et Asja Lacis, Aufsatz über Neapel , Frankfürter Zeitung, 19 août 1925. Portrait de Naples , repris dans Images de pensée de Walter Benjamin, traduction de l'allemand par Jean-François Poirier et Jean Lacoste, Christian Bourgois, 1998.

Musiques

The Typewriter , Armée de l'air dirigée par le commandant Jacques Devogel, un disque 33 tours Neuilly : Musique de l'armée de l'air dirigée par le commandant Devogel .

The Typewriter , Leroy Anderson, version du vibraphoniste et percussionniste viennois Martin Breinschmid, enregistré en 2008 à Ludwigshafen, armé d'une simple machine à écrire et accompagné par le Strauss Festival Orchestra

Collection Paris d'écrits , Pavillon de l'Arsenal et éditions Alternatives. La Nouvelle Rive gauche , Pierre Assouline, Marc Mimram, 2011. L'Inhabitable, Joy Sorman et Éric Lapierre, photographies de Jean-Claude Pattacini, 2011.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......