LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

MOVIMENTO : Geoffroy Jourdain

59 min
À retrouver dans l'émission

Geoffroy Jourdain, fondateur et directeur musical des "Cris de Paris"
<source type="image/webp" srcset="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAqABsDASIAAhEBAxEB/8QAGQAAAwEBAQAAAAAAAAAAAAAAAAQFAgMB/8QAIBAAAgICAgMBAQAAAAAAAAAAAQIAAwQRBRIhMVFBgf/EABQBAQAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAD/xAAUEQEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA/9oADAMBAAIRAxEAPwCTXUbPI9Tx16nUcw6i kUb x5uPQVnfloEOE6X1GqwqZzgWuO6hAwILEeR8jLWN1ckb6 pH460pkgfhlXJvCY7nr7GoEfJLWOWOv5FppmJmYGlYowYHRE725lltfQxaEAhCED/2Q== "data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2012/06/6faec004-c102-11e1-a7b7-782bcb76618d/838_photo-g-jourdain-cre_dits-.webp"class="dejavu"><img src="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAqABsDASIAAhEBAxEB/8QAGQAAAwEBAQAAAAAAAAAAAAAAAAQFAgMB/8QAIBAAAgICAgMBAQAAAAAAAAAAAQIAAwQRBRIhMVFBgf/EABQBAQAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAD/xAAUEQEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA/9oADAMBAAIRAxEAPwCTXUbPI9Tx16nUcw6i kUb x5uPQVnfloEOE6X1GqwqZzgWuO6hAwILEeR8jLWN1ckb6 pH460pkgfhlXJvCY7nr7GoEfJLWOWOv5FppmJmYGlYowYHRE725lltfQxaEAhCED/2Q== " alt="Geoffroy Jourdain" class="dejavu portrait" data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2012/06/6faec004-c102-11e1-a7b7-782bcb76618d/838_photo-g-jourdain-cre_dits-.jpg" width="300" height="451"/>
Geoffroy Jourdain Crédits : Nathaniel Baruch

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Radio France</em></span></figcaption></figure> 

Geoffroy Jourdain reçoit sa première formation musicale à Epinal, puis il continue avec des études de musicologie à la Sorbonne, tout en faisant des recherches dans les fonds musicaux italiens de bibliothèques européennes. Mais très tôt, il s’oriente vers la direction d’ensembles vocaux. Ainsi, en 1998, il reçoit son certificat d’aptitude à l’enseignement du chant choral. Il fonde alors l’ensemble de solistes "Vivete Felici", spécialisé dans l’interprétation d’œuvres italiennes du 17ème et 18ème siècle, mais aussi le chœur de chambre "Les cris de Paris", composé de choristes qui s’illustrent aussi bien dans la musique classique, que dans la musique "moderne". Ainsi, dans l’album "Encores" enregistré par les Cris de Paris, on peut voir des reprises de Madonna, de Frank Zappa ou encore de Serge Gainsbourg. En 1999 il reçoit le prix Marcel Bleustein-Blanchet et en 2000, il reçoit le prix de la fondation de France.

Programmation musicale du 30 juin

Générique de Movimento (titré LVDM) de & par Igor Baloste.

  • Chant lamentation Albanie chant funèbre dans "Les voix du monde / Techniques et polyphonie" en 3 disques introuvables dirigé par Gilles Leotaud, Bernard Lorthat-Jacob & Hugo Zemp chez Chant du Monde 3741010/12

    • Chœur des chasseurs d’"Actéon" de Marc Antoine Charpentier par les Arts Florissants, direction William Christie chez Harmonia Mundi 1901095

    • "Sous l'abricotier en fleurs" (chant roumain) par Constantin Baran (Buda 926612)

- "Com' By H'Yere-Good Lord" par Nina Simone dans It Is Finished chez RCA 82876 596272 (1974)

      • "Paroles contre l’oubli" (209) de Thierry Machuel par les Cris de Paris dirigé par G. Jourdain chez Aeon 1092
  • "Peaches en Regalia" (Zappa) adaptation Vincent Manac’h dans "Encore" par les Cris de Paris dirigé par G Jourdain chez Alpha 888

    • "Quis est homo qui non fleret" du "Stabat Mater" op 58 de Dvorak par le chœur de chambre Accentus dirigée par Laurence Equilbey & Brigitte Engerer piano chez Naïve 5091.
Intervenants
  • Chef de l'ensemble des Cris de Paris et co-directeur de La Pop à Paris
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......