LE DIRECT

Dans la bouche gourmande d’Apollinaire

29 min
À retrouver dans l'émission

Rediffusion du 25/01/2015
Autour de Guillaume Apollinaire, fin gourmet rabelaisien, jouisseur mélancolique, c'est toute une sociabilité des cafés, des banquets qui se raconte, en particulier un célèbre "Banquet cubiste" donné fin 1916 à Paris. De la bouche à la poésie, comment l'auteur d'"Alcools" a distillé la réalité.

Laurence Campa
Laurence Campa Crédits : C. Helie Gallimard - Radio France

Blaise Cendrars se souvenait d'un joyeux compagnon de table. Sa biographe évoque la bouche gourmande du poète :

Il était gras sans être gros, la face pâle et romaine, une petite moustache au-dessus d'une bouche qui détachait les mots , disait Jean Cocteau.

Donne-moi du lard , demande le mari dans sa pièce truculente Les mamelles de Tirésias adaptée en opéra-bouffe par son ami Francis Poulenc.

Depuis Le festin d'Esope sa première revue littéraire aux banquets "intimes" inventés avec ses amis poètes en passant par Gambrinus roi de la bière et les verres et les vers d'Alcools . La bouche de Guillaume Apollinaire est au cœur de tous ses sens.

Bibliographie :

Guillaume Apollinaire , Gallimard (juin 2013),

Album Cendrars, dans La Pléiade (mai 2013)

Intervenants
  • professeure à l'Université Paris Nanterre en littérature française du XXe siècle et écrivaine
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......