LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Lacrima d’amore

29 min
À retrouver dans l'émission

Massimo Mori a été consacré lors de la dernière exposition universelle de Milan. Il exprime sa passion pour la truffe blanche d'Alba et ses arômes : cette "Tuber magnatum" ou "tartufo bianco" est la pépite du Piemont, la "lacrima d'amore". Massimo raconte les légendes et la chasse à la truffe du caveur du "coltello " et de son chien truffier.

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/11/90fc917e-91f8-11e5-8e9e-005056a87c89/838_distinction-photo-2.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Massimo Mori : distinction" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/11/90fc917e-91f8-11e5-8e9e-005056a87c89/838_distinction-photo-2.jpg" width="450" height="315"/>
Massimo Mori : distinction Crédits : Radio France

« La cuisine, c’est le produit d’abord ! La vérité du produit réside dans le respect des saisons, des traditions, des terroirs, et des producteurs. Il faut respecter le temps. Neuf mois sont nécessaires pour concevoir un enfant. Cela demande patience et amour : le produit doit bénéficier des mêmes attentions. C’est pourquoi je suis un partisan du slow food et du bio, si cela signifie manger sainement !

Massimo Mori
Massimo Mori Crédits : Radio France

L’aliment imprègne ton corps comme ton cœur. Moins le produit est manipulé, meilleur il est. Prenez une assiette de calamereti : ce sont eux qui parlent, pas nous !

Enfant, nous vivions au rythme du soleil et des saisons. J’allais cueillir les melons, choisir les légumes avec ma mère, j’assistais à la naissance des petits veaux à la ferme de ma tante. Je fais la même chose aujourd’hui. Je privilégie le goût, la qualité, la vérité : j’aime l’idée du « terroir chic », ce raffinement qui plonge ces racines dans la terre. Pour animer et magnifier ce terroir, l’investissement personnel est indispensable. Je travaille sur le temps long (le Caffè Armani existe déjà depuis seize ans, le Mori Venice Bar depuis six ans), mais j’ai horreur de regarder derrière. J’aime demain, l’inconnu et ses défis. Je me définis comme un architecte de la restauration : j’aménage le plaisir ! »

Massimo Mori naît en Italie, à Mantova, en Lombardie, le 7 décembre 1956, dans une famille d’artisans et de restaurateurs. Son père travaillait le cuir, sa mère, restauratrice, les produits de la campagne lombarde. Le jeune Massimo est mis en présence très tôt avec ce qui deviendra sa signature : le respect du terroir, des saisons, et du client. La prestigieuse Accademia Italiana della Cucina a attribué à Massimo Mori le « Diploma di Buona Cucina 2013 », en présence de Monsieur l’ambassadeur d’Italie. Plus qu’un hommage, une reconnaissance. Mais ce serait mal connaître le bouillant Massimo que de croire qu’il s’arrêtera en si bon chemin …

recette - 3
recette - 3 Crédits : Radio France
recette - 2
recette - 2 Crédits : Radio France
recette - 4 -
recette - 4 - Crédits : Radio France
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......