LE DIRECT
Vue aérienne de la barrière de corail en Nouvelle-Calédonie, près de Nouméa.

À la découverte de la France du large

57 min
À retrouver dans l'émission

Voyage dans la lointaine France de l’outre-mer avec, comme première interrogation, quel vocable choisir pour la nommer. Avec Jean-Christophe Gay, agrégé de géographie, et Stéphane Cordobes, géographe, philosophe et photographe.

Vue aérienne de la barrière de corail en Nouvelle-Calédonie, près de Nouméa.
Vue aérienne de la barrière de corail en Nouvelle-Calédonie, près de Nouméa. Crédits : © Blaine Harrington III - Getty

Dans Nos géographies ce soir, nous proposons un voyage en France mais dans une France méconnue de nombre de nos concitoyens, la lointaine France de l’outre-mer. Première interrogation : est-ce ainsi qu’il faut la nommer ? Ne faut-il pas plutôt parler des outre-mer, compte tenu de sa diversité, de sa répartition géographique dans plusieurs régions du globe ? Pas sûr. "Je ne suis pas un ultra-marin !", proteste avec force l’antillais Patrick Chamoiseau, refusant l’idée qu’on puisse mettre "des peuples différents, avec tant de richesses, de pensées et de destins différents" dans un unique vocable. Il n’est pas le seul à penser ainsi. Comment alors qualifier ces terres qui, selon la formule d’un de nos invités, semblent "flotter au large et échapper au récit national" ? 

Avec Jean-Christophe Gay, agrégé de géographie, professeur des universités à l’IAE de Nice (Université Côte d’Azur), auteur de La France d'outre-mer (Armand Colin) et Stéphane Cordobes, géographe, philosophe et photographe, auteur de Si le temps le permet, une enquête sur les territoires du monde anthropocène (Berger-Levrault, 2020), conseiller à l’Agence nationale de cohésion des territoires et chercheur associé à l’école urbaine de Lyon. 

Il faut bien voir que l'appellation outre-mer est une appellation qui est une définition exogène. Donc, c'est une vue de la métropole, parce que tous les territoires sont d'outre-mer pour d'autres territoires ! [...] Quand on parle d'outre-mer par rapport à la métropole, c'est un rapport de dominant à dominé et il n'est pas facile de trouver une solution pour nommer correctement ces territoires lointains. C'est la France, la métropole, qui est lointaine par rapport à la Martinique... ! Jean-Christophe Gay

À la fois, Saint-Pierre-et-Miquelon est tout aussi éloigné, méconnu et en même temps avec une histoire et un positionnement très différents (des autres territoires d'outre-mer, ndlr). Mais par contre, sur place, les habitants, lorsqu'ils parlent de la métropole, font part d'un même reproche d'isolement, d'éloignement, voire d'une méconnaissance ou d'une ignorance. Stéphane Cordobes

Effectivement, la colonialité de la France d'outre-mer aujourd'hui est extrêmement forte et la toile de fond de ce passé est toujours très prégnante, que ce soit sur le plan économique ou sur le plan humain. Et ça, c'est un aspect qui est souvent ignoré ou que l'on veut ignorer. Jean-Christophe Gay

Saint-Pierre-et-Miquelon est une île qui est attachante, comme souvent un territoire peut l'être quand on s'intéresse à ses habitants. [...] C'est à la fois l'histoire d'un territoire qui s'est développé sur la base d'une mono-industrie, la pêche, et qui a épuisé le stock de ressources halieutiques sur lequel il vivait et qui se retrouve donc avec un modèle de développement qui ne fonctionne plus et qui, en même temps, est dans un espace qui est déjà fortement impacté par le changement climatique et ses répercussions auxquelles les habitants doivent faire face. Stéphane Cordobes

L'une des caractéristiques de l'ensemble de la France d'outre-mer, hormis peut-être Saint-Pierre-et-Miquelon, c'est le poids des inégalités sociales et la différence qu'il y a entre les plus nantis et ceux qui sont au bas de l'échelle sociale. Jean-Christophe Gay

Une des singularités de Saint-Pierre-et-Miquelon, par rapport aux autres territoires dont nous parlons ce soir, c'est qu'il n'y a pas véritablement de pauvreté sur place. Le niveau de vie est plutôt bon, et la qualité de vie et l'accès aux services est relativement important. Stéphane Cordobes

Pour en savoir plus 

Sur Jean-Christophe Gay 

Sa page Wikipédia.
Ses publications sur le site Cairn.info.
Ses travaux sur le site Géoconfluences

Sur Stéphane Cordobes

Sa page et ses travaux sur son site internet.
Ses publications sur le site Cairn.info.
Le site de l'Agence nationale de cohésion des territoires

Extraits sonores

Un enregistrement de Michel Rocard sur l’arbitrage rendu sur la pêche, qui symbolise pour les saint-pierrais-et-miquelonnais, tout le mépris de l’Etat français à leur égard (conseillé par Stéphane Cordobes).

"C'est qui qui paye" du groupe néo-calédonien Gurejele, choisie par Jean-Christophe Gay.

Intervenants
  • Agrégé de géographie, professeur des universités à l’IAE de Nice (université Côte d’Azur).
  • Géographe, philosophe et photographe, conseiller à l’Agence nationale de cohésion des territoires et chercheur associé à l’école urbaine de Lyon.
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......