LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Paradise, Akaji MARO (2017)

Akaji Marô : "Montrer son corps, c'est une manière de faire une offrande"

58 min
À retrouver dans l'émission

Le danseur et chorégraphe, grande figure du butô et du théâtre d'avant-garde japonais, est à Paris, à l'occasion d'une nouvelle création à la Maison de la Culture du Japon,"Paradise", une pièce pour 21 danseurs, qu'il met en scène et interprète, du 30 novembre au 9 décembre. Musique de Jeff Mills.

Paradise, Akaji MARO (2017)
Paradise, Akaji MARO (2017) Crédits : Maison de la Culture du Japon

Au milieu de la scène, une créature étend les bras. Il ou elle devient arbre, devient dieu ou Genèse. De ce corps central partent des chaînes et au bout des chaînes, des corps de danseurs quasiment nus, recouverts de blanc, qui sont entravés par elles. Ils s'y enroulent, se débattent ou jouent avec. Plus tard, ils s'en libéreront, et nous les verrons danser à patins à roulettes sur de la musique techno, dans des lumières franchement festives. Pourtant, rien ne sera jamais complètement libération. "Paradise", c'est le titre de ce spectacle d'Akaji Marô. 

Le butô, quelle que soit l'époque, c'est un caillou qui traîne au milieu du chemin. Comment le récréer, le transformer, lui donner une nouvelle vie ? C'est ma thèse initiale, le principe auquel je crois.

L'être humain a acquis le savoir grâce à son intelligence qui le conduira à sa propre perte. Je suis assez désespéré par l'être humain. De toutes façons, il est condamné à disparaître. 

Paradise, Akaji MARO (2017)
Paradise, Akaji MARO (2017) Crédits : Maison de la Culture du Japon

Programmation musicale :

  • Meredith Monk, Rocking
  • Extrait du spectacle Paradise,  musique de Jeff Mills (scène des patins à roulettes)
  • Emiko Ota, Under the ground
  • Générique de fin. Fantazio

- A la Maison de La Culture du Japon : Paradise, du 30 novembre au 9 décembre 

- A la Maison de la Musique de Nanterre : Crazy Camel, 15 et 16 décembre.

- Planets, le film de Jeff Mills sera  projeté à la MCJP le 6 décembre.  (Après avoir travaillé ensemble sur les musiques des spectacles Virus, La Planète des insectes et Paradise, Dairakudakan et Jeff Mills se sont retrouvés sur ce projet où fusionnent cinéma, musique et danse.)  

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......