LE DIRECT
Alexandre Tharaud

Alexandre Tharaud: "Il faut accepter que quand on joue une œuvre, on dit beaucoup de soi"

1h
À retrouver dans l'émission

Pour la sortie de son album consacré aux sonates de Beethoven. Alors qu’il s’attelle pour la première fois aux compositions de Beethoven, le pianiste a choisi ses trois dernières sonates : les opus 109, 110 et 111.

Alexandre Tharaud
Alexandre Tharaud Crédits : @Marco Borggreve

Les trois dernières sonates de Beethoven ont été conçues, pensées ensemble, dès 1819. Chacune mène à l’autre.  Il a attendu longtemps avant d’enregistrer cet Everest de la musique romantique. À treize ans, il jouait l’opus 109 lors d'un concours. Cette musique, telle une grande arche, le relie aujourd’hui, autant à son enfance, qu’à sa mort.  

C'est difficile aujourd'hui de savoir ce que Beethoven a entendu à travers les filtres de sa surdité. sa musique faisait trembler les murs et lui n'en percevait un tout petit gargouilli.          
 

Ce qui est magnifique dans cette vie d’interprète, c’est d’aller au plus profond dans l’œuvre pour après en ressortir et puis revenir, cette espèce d’aller-retour ininterrompu tout au long de notre vie.

C’est toujours sur la même partition que je travaille depuis mes treize ans, et quand je regarde cette partition, c’est ma vie que je vois aussi.

Beethoven est un grand inventeur, ce, tout au long de sa vie. Quand on prend les premières sonates et les dernières, on a l’impression que ce sont deux compositeurs différents. Est-ce que Beethoven a eu peur d’être considéré comme has been ?

Quand je me lève le matin, je défais la musique. Je commence toujours ma journée par un instant de méditation. Je trouve que le silence du réveil c’est vraiment précieux. Le concert, il s’ancre réellement dans ce silence du matin.

Quand je sors d’un concert, je ne suis jamais content de moi, par contre, je sais qu’il n’y a qu’une chose qui m’anime au fond, c’est de travailler. D’ailleurs souvent, à la fin des concerts, je retourne dans ma loge et je travaille.

Archives

Maurizio Pollini, émission « Les grand entretiens », France Musique, 2018

Juliette Gréco, émission « A titre provisoire », France Inter, 1993

Metin Arditi, émission « Les discussions du soir », France Culture, 2017

Nelson Goerner, émission «Les grands entretiens », France Musique, 2017

Références musicales

Beethoven, Sonate 31 op 110, moderato cantabile, interprétée par Alexandre Tharaud

Beethoven, Sonate 30 opus 109, prestissimo, interprétée par Alexandre Tharaud

Alexandre Tharaud et Rokia Traoré, Au bois de Saint-Amand Beethoven, Sonate 30 op 109, vivace ma non troppo 

.
.

Bibliographie

Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......