LE DIRECT
Aurélie Ferruel et Florentine Guédon

Aurélie Ferruel et Florentine Guédon : "Quand on crée, on veut toujours être surprises"

59 min
À retrouver dans l'émission

Les deux jeunes artistes viennent nous présenter leur exposition "La suée du dindon" visible jusqu'au 19 avril 2020 au 19 FRAC de Montbéliard. L'occasion d'évoquer leur rapport presque passionnel à la matière, et leur travail fait de transmissions, d'échanges et de performances.

Aurélie Ferruel et Florentine Guédon
Aurélie Ferruel et Florentine Guédon Crédits : AFFG

Aurélie Ferruel et Florentine Guédon partagent un travail de sculpture lié au vivant. Depuis 2010, elles accumulent les rencontres faites avec différents groupes, clans, communautés, familles, clubs, tribus... mais aussi des personnes passionnées qui développent des formes créatives.

 Dans cette exposition, entre célébration joyeuse et chasse aux faux-semblants, les deux artistes s’appliquent, avec beaucoup d’humour, à rendre une forme vivante aux traditions, y compris celle, paillarde, du dindon. "La suée du dindon" propose de se réconcilier avec une forme d’idiotie, dont a fait l'éloge une lignée d'artistes, allant de Marcel Duchamp à Robert Filliou et Paul McCarthy. Une idiotie qui permet de tout recommencer pour mieux aller voir ailleurs, une idiotie insaisissable et fluctuante comme l’eau qui suinte en continu dans cette exposition entre solide et liquide.

La suée du dindon est visible au 19 CRAC de Montbéliard jusqu'au 19 avril 2020.

"La suée du dindon" D'Aurélie Ferruel et Florentine Guédon au 19 Crac de Montbéliard, 2020
"La suée du dindon" D'Aurélie Ferruel et Florentine Guédon au 19 Crac de Montbéliard, 2020 Crédits : AFFG/ 19Crac

Extraits de l'entretien

La croyance pour nous se place avant tout dans la matière, et des états dans laquelle elle va se retrouver quand on va la transformer. Ça se croise également avec nos propres croyances, qui sont à la fois des croyances populaires et des croyances dans l'art : c'est ce qui nous amène à avoir cette pratique. Nous nous servons également des croyances des personnes que nous allons rencontrer dans notre pratique, et qui viennent s'intégrer à cette matière.

Travailler cette matière, arriver à ces sculptures et pouvoir y réfléchir l'une et l'autre, se demander comment avoir ce moment toujours ancré dans le vivant avec elles, c'est ce qui amène ce travail de performances : avoir avec ces sculptures quelque chose qui se crée une fois qu'elles sont réalisées.

La performance va nous permettre de donner une certaine charge à nos sculptures. Il y a un rapport plus que formel de contact avec la matière, qui fait que par la performance, on va pouvoir porter les objets et les sculptures. Ces sculptures, qui sont assez lourdes et contraignantes, si on les emploie comme des costumes, elles vont nous mettre dans un état de concentration, qui va nous permettre de faire ces performances et nous mettre parfois dans un état proche de la transe. 

La culture orale est très importante. Dans la construction même de notre pratique, tout se passe dans les échanges entre nous, mais aussi avec les autres. Nos rencontres ne sont jamais déterminées à l'avance, on laisse la place au hasard, sans chercher à aller dans des directions précises, même si parfois on peut être attirées par un sujet, un événement ou une matière. Notre déclic artistique est venu de notre entourage, aussi bien au niveau de l'apprentissage que de la vision de voir et faire les choses. Notre pratique est engendrée par tout un tas d'autres personnes : finalement, on est beaucoup plus nombreuses que deux. Tout cela nous permet de réfléchir au duo, à la question de l'égo, et de voir comment tout cela se construit. 

Extrait

Archives

Annette messager, émission "Le bon plaisir", France Culture, 1995

Joan Miro, émission "Les couleurs de ce temps", RTF, 1951

Robert Filliou et René Farabet, émission "ACR", France Culture, 1970

Claude Gaignebet, émission "Les samedis de France Culture", 1976

Références musicales 

Les mineurs, Bye bye grisou

Raymond Devos, Le dindon digne

Luzmila Carpio et Mostla, Wawitaman

Prise de son

Amandine Grevoz

Vous pouvez écouter et/ou podcaster cet entretien en cliquant sur le lien ci-dessus

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......