LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Barbara Hannigan

Barbara Hannigan : "La musique est ma première langue"

43 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec la grande soprano et cheffe d’orchestre canadienne, à l’occasion du récital qu’elle donnera Salle Gaveau, le lundi 27 septembre 2021. Elle sera accompagnée de 3 jeunes artistes qu’elle a choisi de soutenir, dans le cadre de son projet "Equilibrium Young artists".

Barbara Hannigan
Barbara Hannigan Crédits : Musacchio et Ianiello /Accademia Nazionale di Santa Cecilia

Il y a plusieurs années de cela, alors que Barbara Hannigan était encore une chanteuse débutante, l’une de ses professeurs de chant lui dit un jour à la sortie d’un concert : « Tu as pris des risques, je suis fière de toi ! ». Une phrase qui l’a sans doute marquée, parce que la prise de risque est l’un des traits forts de son parcours de chanteuse lyrique et de cheffe d’orchestre. Comme chanteuse soprano, Barbara Hannigan a participé à plus de 80 créations mondiales en un peu plus de 25 ans de carrière, et a collaboré avec des chefs et des metteurs en scène parmi les plus grands. Mais lundi prochain à 20h30 sur la scène de la Salle Gaveau à Paris, c’est un beau geste de transmission et de partage, que nous propose l’artiste, puisque qu’elle donnera un récital en compagnie de trois jeunes chanteurs et chanteuses et d’un jeune pianiste. 

Ce concert du lundi 27 septembre 2021 à la Salle Gaveau ouvrira la 8ème saison de l’Instant lyrique. L’instant lyrique c’est cette série de récitals piano – voix qui associent des chanteurs « confirmés », et des artistes émergents. Les quatre artistes qui accompagneront Barbara Hannigan sur scène sont la chanteuse soprano Jeanne Gérard, la mezzo-soprano Ema Nikolovska, le baryton basse Yannis François et le pianiste Michalis Boliakis. Ils font partie d’un programme de mentorat que la soprano a fondé, intitulé Equilibrium-Young Artists

De plus, Barbara Hannigan reprendra le rôle de Lulu dans l’opéra éponyme d’Alban Berg (mise en scène de Krzysztof Warlikowski) au théâtre royal de La Monnaie à Bruxelles, du 2 au 18 novembre 2021.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extraits de l'entretien

Francis Poulenc a fait une interprétation des textes de Louise de Vilmorin, tout comme Alban Berg en a fait une de « Lulu » de Franz Wedekind, et moi j’en suis le corps, la caisse de résonance, et le messager. Alors, même si par osmose, il y a quelque chose de moi quand je chante ces textes, je ne dois rien imposer. Bien sûr, j’utilise ma voix au service de ces textes, mais je préfère entrer dans le rôle comme une comédienne, et non comme une cantatrice. Barbara Hannigan, soprano et cheffe d'orchestre

Quand je chante, je ne recherche pas la perfection, parce que je dois rester vulnérable à la possibilité de l’échec. Barbara Hannigan, soprano et cheffe d'orchestre 

Archives

Pierre Boulez, émission Le Lyroscope, Vincent Beurtheret, France Culture, 08/04/1979

Sandrine Piau, émission Par les temps qui courent, Marie Richeux, France Culture, 05/012021

Références musicales

Francis Poulenc, Fiançailles pour rire. Interprète : Mady Mesplé, au piano : Gabriel Tacchino

Alban Berg, Lulu, Suite 3, Lied der Lulu, pour soprano et orchestre. Barbara Hannigan et le Ludwig Orchestra. Extrait de l’album Crazy Girl Grazy de Barbara Hannigan

Philip Glass, Etude n°6

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......