LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Bertrand Chamayou

Bertrand Chamayou: " Au moment où je vais jouer , j’entends un son et j’essaie de le produire avec l’imaginaire qui est le mien"

1h
À retrouver dans l'émission

Nous recevons le pianiste pour la sortie de son album chez Erato, consacré aux concertos 2 et 5, et des pièces pour piano seul de Saint-Saëns. L'album a été enregistré avec l'Orchestre National de France, dirigé par Emmanuel Krivine.

Bertrand Chamayou
Bertrand Chamayou Crédits : @Marco Borggreve

Bertrand Chamayou a construit son programme en réunissant les deux concertos pour piano les plus célèbres, le concerto n°2 et l’ « Egyptien » - aux côtés d’œuvres moins connues pour piano seul. 

Composés par Camille Saint-Saëns à 30 ans d’intervalle, le deuxième concerto et l’exotique cinquième surnommé «l’Egyptien» révèlent derrière leur virtuosité et leur brillante facture un monde envoûtant et débordant d’imagination.

Ce que j’ai toujours aimé chez Saint-Saëns, c’est une certaine bizarrerie. Dans sa musique il y a toujours un petit contour mélodique un peu étonnant, quelque chose d’un peu exotique.

Ce qui est le plus important, c’est de travailler avec l’imaginaire, c’est ce qui rentre de manière organique en soi. J’adore être perdu, et j’aime beaucoup de choses que je ne comprends pas, et je trouve ça très bien.

Avec la pratique, on a un répertoire de sons avec lesquels jouer au sens ludique du terme, on peut improviser avec ça. Quand on joue il y a parfois des accidents, on joue plus fort que prévu, ou plus vite, et il faut jouer avec ça et amener le discours où on veut.

Ce que je déplore c’est que l’on inculque très tôt le fait, qu’avant d’apprécier quelque chose, il faut le comprendre. Or la première approche est toujours instinctive et elle peut être très bonne.

Le terme de musique classique je le trouve très réducteur. La plupart du temps la musique de film est une forme de musique classique.

L’art de la technique du piano ce n’est pas seulement bouger les doigts très vite c’est se focaliser sur une chaîne de mouvements musculaires, c’est une histoire de balance et d’harmonie. 

Archives

Sacha Guitry, dans le film "Ceux de chez nous" (version de 1952)
 

Alexandre Tharaud, émission « L'heure bleue » de Laure Adler, France Inter, 2017

Références musicales

Musiques extraites de l'album Camille Saint-Saëns: Concertos 2 et 5, et pièces pour piano seul

Concerto pour piano n°5 en Fa Maj op 103 (L'Egyptien) : 2. Andante
6 études pour piano op 52 : 2. Etude pour l'indépendance des doigts
6 études pour piano op 111 : Les cloches de Las Palmas
Valse nonchalante pour piano en Ré bémol Maj op 110

.
.

Bertrand Chamayou, artiste en résidence à la Maison de la radio

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......