LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sans titre

Blutch : "Le dessin, c’est une manière de formuler des idées sans les mots"

1h
À retrouver dans l'émission

A l’occasion de la sortie de son livre « Un autre paysage », aux éditions Dargaud, Blutch ne jure que par le dessin, avoue avoir un problème avec le récit, préfère le mot trouble à celui d'érotisme, et souligne l'importance de Saul Steinberg dans son parcours.

Sans titre
Sans titre Crédits : @Blutch/ Dargaud

Ce livre est publié à l'occasion de trois expositions organisées à Strasbourg, du 22 mars au 30 juin 2019 au Musée Tomi Ungerer, au Musée d'art moderne et contemporain ainsi qu'à la Médiathèque centrale. L'ouvrage célèbre le travail de Blutch à travers des textes de spécialistes, un grand entretien et de nombreux dessins retraçant son parcours. 

Battling Siki, dessin pour Drawn & Quarterly, 2000
Battling Siki, dessin pour Drawn & Quarterly, 2000 Crédits : @Blutch/ Dargaud

Je suis dessinateur, mon langage premier c’est de dessiner, et mon travail se passe de mots, et devrait même se passer d’explications. Lorsqu’on me demande de parler de dessins, j’ai souvent l’impression d’être le type qui explique une blague, alors que, dès qu’on commence à l’expliquer, ce n’est plus drôle. Les mots, la phrase, tout de suite ça réduit la portée de ce que j’essaie de faire.

La bande dessinée est un exercice anecdotique, et je suis un dessinateur figuratif, ce que je dessine, ce sont des scènes reconnaissables donc en elles-mêmes figuratives. Finalement, j’essaie de représenter des choses tangibles en me dégageant de l’anecdote.

Pour moi le dessin dépasse tout. J’ai commencé à dessiner comme tous les petits enfants, et pour une raison mystérieuse je n’ai pas arrêté. Je peux dire qu’à l’âge que j’ai, je fais la même chose qu’il y a quarante-cinq ans : j’ai la même posture, les mêmes instruments, et presque les mêmes préoccupations. En fait, le dessin, c’est une manie.

Ce livre est un peu un pense-bête, c’est une manière de mettre de l’ordre dans mes idées, de ramener tout ce qui était un peu éparpillé et de voir où j’en suis. Jusqu’à présent, je m’étais refusé à publier ce genre de monographie, j’avais peur que ce soit solennel, de me retrouver amidonner là-dedans. Mais en fait, un bouquin c’est bien, parce qu’on peut s’appuyer dessus pour aller ailleurs. Maintenant, mes dessins sont bordés et je vais pouvoir les oublier.

Mon seul truc c’est d’échapper à moi-même. Je n’approfondis rien, je picore, je change de technique, de manière, j’ai l’impression de ne pas avoir de style et c’est très bien. Je n’ai pas spécialement de démarche, et ce livre illustre mon indécision. En fait, j’essaie d’échapper aux formes trop communes, et aussi de déjouer ma propre facilité. Au bout d’un moment, on a du métier, alors j’essaie d’aller contre mon propre savoir-faire, contre le confort. Je suis la truffe au vent et je n’ai pas de suite dans les idées.

Sans titre, "Un autre paysage"
Sans titre, "Un autre paysage" Crédits : @Blutch/ Dargaud

Archives

Roland Topor, émission « Radioscopie », France Inter, 1976

Claude Lapointe, émission « Le bon plaisir », France Culture, 1986

Tomi Ungerer, émission « A voix nue », France Culture, 2012

Saul Steinberg, émission « Un homme, une œuvre », France Culture, 1966

Références musicales

CW Stoneking, Good luck charm

Exploded view, Summer came early

Information complémentaire

.
. Crédits : @Blutch/ Rencontres de l'illustration de Strasbourg

Tout savoir sur les Rencontres de l'illustration de Strasbourg

Bibliographie

Variations

VariationsBlutchDargaud, 2017

Intervenants
  • Dessinateur, illustrateur
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......