LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Brigitte Giraud

Brigitte Giraud : "Ce livre est à la croisée de toutes mes obsessions"

1h
À retrouver dans l'émission

La romancière sera notre invitée pour son roman "Un loup pour l’homme" publié aux éditions Flammarion, ou l’histoire de la guerre à hauteur d’un « appelé » pour l’Algérie, au printemps 1960.

Brigitte Giraud
Brigitte Giraud Crédits : ULF ANDERSEN / Aurimages - AFP

Si la guerre d'Algérie n'a pas eu lieu, et qu'une petite fille naît en plein dans la guerre d'Algérie, alors dans quel espace temps a lieu cette naissance ? Qu'est ce que l'on peut bien se raconter si l'origine manque ? Est-ce bien le début d'une vie ? 

En 1960, Antoine fait partie des milliers de jeunes hommes appelés au maintien de l'ordre sur le sol algérien comme on dit. La petite fille c'est la sienne. Et elle va naître à Sidi-Bel-Abbès, sa mère n'ayant pas voulu jouer la femme de soldat au loin. 

Choisissant de ne pas être armé, Antoine connaît l'arrière salle d'une sale guerre, dans les allées d'un hôpital où il est infirmier. Il y panse entre autres blessures, la parole et le membre amputés d'Oscar, jusqu'à vouloir faire corps avec sa douleur et l'en délester. Antoine a une femme et bientôt un bébé. Antoine a surtout une vingtaine d'années et comme à tous ceux qui reviendront serrés et ahuris dans la cale d'un bateau, il sera sommé de l'avaler cette vingtaine, comme un éclat d'obus et les dégâts qui vont avec.

"Un loup pour l'homme", c'est le titre du roman de Brigitte Giraud paru en cette rentrée littéraire aux éditions Flammarion.

"J'ai travaillé à partir d'une phrase de mon père qui était comme un écran qui aurait occulté l'ensemble des événements : "je n'ai pas voulu tenir une arme, c'est pourquoi j'ai demandé à faire une formation d'infirmier." (...) Je savais qu'un jour je raconterais l'histoire de mes parents, qui ont résisté à leur façon et refusé leur destin. Je le savais mais de l'écrire c'est l'éprouver, c'est autre chose. C'est un livre que je ne voulais pas rater."

Il y a beaucoup de douceur dans ce livre, car il y a beaucoup de scènes du quotidien. La violence ne se voit pas, elle se ressent. Elle est sourde et va gangrener le corps de chacun et se transformer en peur car on ne sait pas ce qu'il va se passer et sous quelle forme.

Il y aura un avant et un après l'écriture de ce livre. Quelque chose d'accompli m'habite pour la première fois. J'aime bien me surprendre moi-même quand j'écris un livre. Je ressens quelque chose qui a pu se dire, se poser. 

Programmation musicale :

  • Colin Stetson, Like we loves on the fold
  • Dominique A, Le courage des oiseaux
  • Smith & Burrows, Wonderful Life
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......