LE DIRECT
Caroline Champetier sur le tournage de "Holy Motor" de Leos Carax

Caroline Champetier :"Le cinéma filme l'intérieur des gens"

59 min
À retrouver dans l'émission

Du 28 juin au 7 juillet 2019, Le 47ème Festival International du film de La Rochelle rend hommage à la directrice de la photographie Caroline Champetier. L’occasion pour nous de recevoir celle qui compte parmi les plus importants directeurs de la photographie français.

Caroline Champetier sur le tournage de "Holy Motor" de Leos Carax
Caroline Champetier sur le tournage de "Holy Motor" de Leos Carax Crédits : Benoît Bouthors

La 47ème édition du Festival la Rochelle cinéma ouvre ses portes du 28 juin au 7 juillet 2019. 

Créé en 1973, il se tient chaque année au début de l’été et pendant 10 jours sur le Vieux Port de La Rochelle. Sur 14 écrans et à raison de 5 séances par jour, le festival présente environ 200 films, des fictions, des documentaires, des films d’animation, originaires du monde entier, dans tous les formats. Ce festival s’est toujours voulu en dehors de toute compétition, afin que les réalisateurs et leurs films soient présentés sur un plan d’égalité. Les séances sont toutes ouvertes au public. 

47e festival La Rochelle cinéma
47e festival La Rochelle cinéma

Le festival propose des rétrospectives de réalisateurs ou acteurs disparus, mais également des hommages à des réalisateurs, acteurs ou directeurs de la photographie invités. C’est dans ce cadre que le festival a décidé de rendre hommage à la directrice de la photographie Caroline Champetier, et l’occasion pour nous de la recevoir dans notre émission. 

Caroline Champetier sur le tournage de "Holy Motor" de Leos Carax
Caroline Champetier sur le tournage de "Holy Motor" de Leos Carax Crédits : Benoît Bouthors

Formée à l’Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC), aujourd’hui La Fémis, Caroline Champetier a collaboré avec de nombreux réalisateurs français et étrangers parmi lesquels Jean-Luc Godard, Jacques Doillon, Xavier Beauvois, Leos Carax, et Amos Gitaï pour ne citer qu’eux. Au cours de notre entretien, la directrice de la photographie nous parle de quête de lumière, de composition d’images et de cinéma qui film « l’intérieur des gens ».

On sait très bien que l’espace est lié à la lumière qui y pénètre. La lumière est une expérience physique mais aussi spirituelle qui peut s’apparenter au savoir, à la vérité. S’il y en a trop, on n’a plus à la chercher. Etre dans une forme d’obscurité et aller vers la lumière, c’est un chemin dans lequel je crois que tous les humains aiment être. Cela provoque de l’émotion chez les gens, il n’y a qu’à voir certains tableaux, par exemple le reflet d’un visage chez Rembrandt. Dans la recherche de la lumière, il y a une forme de profonde humanité.

Toutes les représentations qui nous ont précédé sont passionnantes. Aujourd’hui, je dévie vers la couleur. Comme j’ai beaucoup travaillé sur le motif, c’est-à-dire en décor naturel, avec des cinéastes naturalistes, je me suis beaucoup interrogé sur la lumière naturelle, le soleil, les reflets etc… Et plus on rentre dans cette composition d’images, plus on se rend compte que quelle chose arrive et c’est la couleur. Aujourd’hui, j’ai envie de m’y confronter plus, de faire que la couleur devienne la lumière.  

Archives

Leos Carax, émission « : Grand écran », RFI, 1991

Agnès Godard, émission « On s'fait des films », France Inter, 2016

Extrait

Nuytten/film, documentaire de Caroline Champetier, 2015

Références musicales

Carlos d’Alessio, India song

Krakauer, A new hot one

Prise de son

Marie Lepeintre

Vous pouvez écouter et/ou podcaster cet entretien en cliquant sur les liens ci-dessus.

(1ère diffusion le 24/06/2019)

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......