LE DIRECT
Saigon, de Caroline Guiela N'Guyen

Caroline Guiela Nguyen : "Les larmes de ma mère ont plus à régler avec l'histoire française que sur un divan de psychanalyste"

58 min
À retrouver dans l'émission

Metteur en scène, elle signe "Saigon", au Théâtre de l’Odéon, Ateliers Berthier, à Paris, du 12 janvier au 10 février, un spectacle qui réunit des comédiens français et vietnamiens, tissant des histoires d’exils et d’amour, à partir de centaines d’émotions racontées en France et au Vietnam.

Saigon, de Caroline Guiela N'Guyen
Saigon, de Caroline Guiela N'Guyen Crédits : Jean-Louis Fernandez

"Il y a toujours du passé fiché dans le présent", écrivait Walter Benjamin. De même, il y a toujours des absents, dans l'assemblée des présents. On les entend plus ou moins pleurer dans le silence, ils parlent une langue que l'on comprend plus ou moins bien.
En ce moment, sur la scène des Ateliers Berthier Odéon, à Paris, un restaurant parisien sert de la soupe vietnamienne, mais il suffit que le néon clignote pour que d'une seconde à l'autre, nous soyons à Saigon, deux ans après la fin de la guerre d'Indochine, pour vivre une millième fois le dernier soir. Il suffit aussi d'une chanson, pour que les larmes puissent s'emmêler autour des disparus et créer une communauté de chagrin. Caroline Guiela N'Guyen met en scène Saigon, jusqu'au 10 février. Ce spectacle  sera en tournée ensuite. 

La place de la parole est totalement liée aux gens que j'amène sur le plateau. Je n'écris jamais avant de savoir quels sont les visages et les voix qui vont participer au spectacle. J'ai d'abord besoin que les comédiens me renseignent sur leur façon de parler. Il y a énormément de niveaux de paroles et de langues, même plus que le français d'un côté et le vietnamien de l'autre. 

Mon goût, mon moteur d'écriture, d'imaginaire est tiré vers des gens qui à priori ne sont pas faits pour se rencontrer, qui ne parlent pas de la même façon, qui se rencontrent, et tentent de construire une histoire en commun. Je m'amuse à aller chercher des gens qui me parlent du monde tel que j'ai la sensation qu'il existe dans sa pluralité autour de moi.

Saigon est un spectacle documenté mais pas documentaire. C'est une fiction.  C'est toujours un aller retour pour moi entre le réel et la fiction. 

C'est mystérieux la transmission, ce n'est pas une chose qui va être réglée du jour au lendemain.

Programmation musicale :

  • Christophe, Aline
  • Générique de fin, Lê Thu, Sao Bien (Etoile des neiges)

Odéon, Théâtre de l'Europe, Ateliers Berthier 

Tournée du spectacle Saigon

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......