LE DIRECT
Christophe

Christophe : "Adolescent déjà, je voulais être un peintre du son"

57 min
À retrouver dans l'émission

En 2019, l'artiste évoquait la honte qui fait partie du plaisir, son talent pour chanter du blues en yopp, les paroles qui sont un peu des miracles, et les machines qui inspirent ses peintures sonores.

Christophe
Christophe Crédits : OR/Universal

Le musicien nous propose un album intimiste et sensible dans lequel il collabore avec des artistes de l’ancienne et de la nouvelle génération. Dans cet album aux couleurs modernes, Christophe relève de nombreux défis. De titres en titres, Christophe se réinvente, s’adapte et revisite ses plus grands classiques aux côtés notamment d’artistes tels que : Etienne Daho, Camille, Raphaël, Eddy Mitchell…

Couverture du dernier album de christophe
Couverture du dernier album de christophe Crédits : Universal

Pour moi la musique c’est la respiration, la thérapie, mon bouclier par rapport à ce monde du show biz notamment. Quand je me lève, je pense en silence, c’est la parole pensée, et vers 17 heures, je vais retrouver les instruments qui m’inspirent et essayer de nouvelles machines. Ca crée quelque chose en moi, qui fait que tout à coup, je crée un gimmick et que cette peinture sonore donnera peut-être lieu au bout de trois ou quatre ans à une exposition. Ce que j’appelle exposition, c’est quand on signe avec un label et que c’est lui qui me fait faire tout l’exposé, qui met les disques dans les bacs et qui me permet de rencontrer des gens comme vous.  

Au départ, je n’aimais pas ma voix, mais ce que j’aimais c’était le son de l’espace. Si j’ai chanté, c’est grâce aux chambres d’écho, à la réverbération. Je n’aime pas les chanteurs qui chantent a cappella, parce que je ne suis pas un chanteur.

Mes voyages se font vraiment à travers tout ce que j’arrive à produire avec les machines, les synthétiseurs, ça m’inspire pour créer des sons particuliers. La musique des autres m’inspire également. Tous les gens qui sont sur l’album sont des gens que j’ai désirés, et la différence, c’est ce que j’aime chez les autres. 

J’aime la nuit, je la regarde comme une toile, le ciel est la mer de mes soirées de création, mon océan d’amour. Si j’ai choisi mon appartement, c’est grâce au ciel. J’ai toujours cherché à être bien, dans un endroit de création. J’y habite depuis 2002, et j’ai souvent envie de déménager, parce que je n’aime pas l’habitude, mais ce qui fait que je suis happé et que je ne peux pas bouger c’est ce ciel qui ne veut pas me lâcher.

Archives

Yasmine Hamdan, émission « L’humeur vagabonde », France Inter, 2014

Alain Bashung, émission « A voix nue », France Culture, 2003

Petr Kral, émission « Atelier de création radiophonique », France Culture, 1996

Références musicales

Christophe, L’interview (album: Bevilacqua)

Christophe et Son Lux, Les mots bleus 

Christophe et Yasmine Hamdan, La Man

Christophe avec Nusky et Vaati,  Succès fou

Prise de son

Emmanuelle Maurs d'Incamps

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Rediffusion de l'émission du 13/05/2019

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......