LE DIRECT
Claire Diterzi, L'Arbre en poche

Claire Diterzi : "Je suis une obsessionnelle, quand j'ai une idée je tire le fil"

59 min
À retrouver dans l'émission

La musicienne et chanteuse est sur scène pour un spectacle vivant, en tournée en France, "L’Arbre en poche", qui réunit, à ses côtés, un contre-ténor, un comédien, un acrobate et six percussionnistes. Un spectacle librement inspiré de thèmes du roman d’Italo Calvino, "Le Baron perché".

Claire Diterzi, L'Arbre en poche
Claire Diterzi, L'Arbre en poche Crédits : F. Chauvet

"Tandis que j’écris, je m’interromps de temps en temps pour aller à la fenêtre. Le ciel est vide ; pour nous, les vieux d’Ombreuse, habitués à vivre sous nos vertes coupoles, il fait mal à voir. On dirait que les arbres ont cessé toute résistance après le départ de mon frère, ou que les hommes ont été pris de la rage des cognées. Quand je regarde le ciel vide je me demande si Ombreuse a réellement existé. Ces découpes de branches et de feuilles, ces bifurcations, ces lobes, ces touffes, fouillis menu et innombrable ; ce ciel dont on ne voyait que des éclaboussures ou des pans irréguliers. Tout cela existait peut-être pour que mon frère y circulât de son léger pas d’écureuil." C’est par ces images superbes que se termine presque le livre d’Italo Calvino, Le Baron perché. Et c’est presque par ici que tout commence, dans la nouvelle création de Claire Diterzi, L’arbre en poche dont le spectacle est en tournée. Un disque l'accompagne, paru, sous le label de sa Compagnie, Je garde le chien

Ce fantasme de la cabane quand on est un petit enfant, ce fantasme de vivre dans les arbres, c'est quelque chose qui est assez fort.  Et j'avoue que ce qui m'a plu avant tout dans le roman, à l'époque où j'étais un peu rebelle aussi, en Seconde, je crois, c'est la transgression, c'est cette "tête de cochon" qui décide de passer sa vie dans les arbres tout en se réalisant lui-même, mais en étant très dévoué aux autres.

L'Arbre en poche, c'est un anagramme du Baron Perché, je suis assez fière, c'était jubilatoire de s'amuser à trouver ce titre, comme ça. Je n'ai pas eu les droits, voilà, c'est interdit d'adapter la littérature de Calvino au théâtre. J'ai été très triste pendant deux mois, j'ai essayé de me battre, et je trouve ça intéressant finalement, parce que c'est plus constructif de presser ce livre de voir ce qu'il a révélé en moi et d'en faire ma sauce.

Je suis mon intuition, j'ai des désirs, des visions, et je leur fais confiance.

Je viens du punk rock. A seize ans, j'avais déjà une guitare électrique dans les mains. Le rock, il y en a dans L'Arbre en poche  évidemment, je me le suis attribué en me donnant le rôle de la sorcière qui a sa guitare électrique, et j'ai composé des chansons. 

programmation musicale :

  • AC/DC,  Back in black
  • Générique de fin, Claire Diterzi, Tuko Bina Damu

L'Arbre en poche, spectacle

Site de Claire Diterzi et dates tournée de la Compagnie "Je garde le Chien"

Bibliographie

L'Arbre en poche

L"Arbre en pocheClaire DiterziPias distributeur, 2018

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......