LE DIRECT
Premières solitudes

Claire Simon : " L'écoute est la seule condition du récit "

1h
À retrouver dans l'émission

À l’occasion de la sortie le 14 novembre du nouveau film de Claire Simon, Premières Solitudes, et les 20 ans de la sortie en salle de Récréations. Il est question de l'écoute, de l'absence des pères, du désir des personnages et d'un futur pensé par les enfants et pour les enfants!

Premières solitudes
Premières solitudes

Les 20 ans de la sortie en salle de Récréations : 

Il existe une sorte de pays, très petit, si petit qu’il ressemble un peu à une scène de théâtre. Ses habitants sont petits de taille. S’ils vivent selon des lois, en tout cas ils n’arrêtent pas de les remettre en cause, et de se battre violemment à ce propos. Ce pays s’appelle la Cour, et son peuple les Enfants. Lorsque les Enfants vont dans la Cour, on appelle ça Récréation.

Son nouveau film " Premières solitudes" : 

Pendant l’année scolaire, un atelier de pratique artistique a lieu tous les ans au lycée Romain Rolland d’Ivry-sur-Seine avec des élèves de Première Littéraire spécialité cinéma. Ce projet, conçu par Jean-Jacques Ruttner et Leslie Darel du cinéma Le Luxy, financé par le service Culture de la ville d’Ivry-sur-Seine  a été proposé l’année dernière à Claire Simon. Elle a réalisé un court métrage dans le cadre d’un travail de création avec les dix lycéens de la classe cinéma.

En accord avec les élèves qui souhaitaient poursuivre l’expérience au-delà des cours et de l’année scolaire, Claire Simon a finalement réalisé un long métrage à partir de ce travail sur la parole et sur l’écoute qui circulent entre les jeunes lycéens.

Avec Récréations, je me suis rendue compte que la petite enfance devait être montrée sur grand écran 

Dans la cour de récréation, j'ai compris que des histoires se construisaient, les enfants sont comme des scénaristes en train de chercher une histoire qui marche

Je voulais faire une topographie affective de la cour : les lieux contiennent leur histoire

Une vraie civilisation commence par penser la place des enfants, c'est eux qui inventerons, qui trouveront une place heureuse. 

La figure du père a surgie de leur propre désir, c'est la position du documentaire d'être à l'écoute du désir du personnage. 

L'écoute a une puissance mystérieuse qui est la seule condition du récit 

Comme à chaque fois, je découvre toujours le contraire de ce que je croyais. 

Archives 

Isabelle Huppert, émission Radioscopie, France Inter, 1981

Eric Rohmer, émission Cinéma Vérité , 1969 

Catherine BREILLAT, émission Concordance des temps, France Culture, 2011

Références musicales 

Stromae "Alors on danse" 

Henry Purcell, "O solitude my sweetest choice" interprété par Andreas Scholl

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......