LE DIRECT
Sarah Schulman

Sarah Schulman: "La ville ne voulait pas aider les gens elle voulait les punir"

1h
À retrouver dans l'émission

Nous recevons la romancière et essayiste américaine pour la parution en Français de son livre la "Gentrification des esprits" aux éditions B42.

Sarah Schulman
Sarah Schulman Crédits : @Drew Stephens

L’auteure raconte comment la gentrification contribua dans les années 1980 et 1990 à faire disparaître la culture rebelle queer, et notamment l'histoire de l'activisme d'Act up, ainsi que le mouvement artistique qui se développait au cœur de Manhattan.

Quand le sida a été identifié en 1981, cela a été décrit comme le cancer gay, cela montre comment les gens ont considéré l’homosexualité comme une maladie.

Au-delà des limites de races, de classes, les militants se sont dressés et ont forcé le pays à changer : c’est une action remarquable.

La gentrification urbaine est un concept qui a une histoire assez longue. Ca a commencé après la seconde guerre mondiale, avec l’invention d’un nouveau phénomène culturel que sont les banlieues. 

Ce qu’il y a de plus intéressant dans la vie, c’est d’être dans une situation inconfortable, c’est là que vous comprenez que les personnes sont vraies.

Maintenant, nous avons une situation où les seuls droits légaux qu’on les gays au niveau national, c’est le droit au mariage, il n’y a toujours pas de protection contre les discriminations. A partir du moment où nous sommes différents, nous n’avons aucun droit. L’émancipation des gays et la libération sexuelle et la liberté émotionnelle ce n’est toujours pas permis. 

Archives

Didier Lestrade, émission « Nuits magnétiques », France Culture, 1996

Kathy Acker, émission « Nuits magnétiques, France Culture, 1985

Références musicales

LCD Soundsystem, New York, I love you but you're Bringing me down

Cat Power et Lana del Rey,  Woman 

Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......