LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Danièle Robert

Danièle Robert : "Dante demande au lecteur de se réveiller à la vérité"

1h
À retrouver dans l'émission

À l'occasion de la parution aux éditions Actes Sud du deuxième volet de la "Divine Comédie" de Dante, dans une nouvelle traduction de Danièle Robert.

Danièle Robert
Danièle Robert Crédits : @Christian Tarting

Écrivaine (Les Chants de l’aube de Lady Day, Le Foulard d’Orphée) et traductrice (latin, italien et italien médiéval, anglais), Danièle Robert a obtenu le Prix “Laure-Bataillon” classique 2003 pour la traduction des Écrits érotiques d’Ovide (Actes Sud, coll. "Thesaurus") dont elle a également traduit, toujours pour Actes Sud, Les Métamorphoses et Lettres d’amour, lettres d’exil (Prix de traduction 2007 de l’Académie française). Elle a en outre obtenu le Prix Nelly-Sachs 2012 pour la traduction et l’édition critique de Rime de Guido Cavalcanti (éditions Vagabonde). Danièle Robert est la traductrice de l’œuvre poétique complète de Paul Auster (Disparitions, Actes Sud, 2004).

Elle vient ici parler de son travail de traduction de la "Divine Comédie" de Dante, dans lequel les vers riment et se répondent en français. Elle évoque d'ailleurs longuement l'importance de ce rythme et de cette sonorité si particulières :

Le travail m'est d'abord apparu comme insurmontable, un monument. J'ai très vite était convaincue que je devais absolument conserver ce système de tierce rime qui est à l'origine de tout l'ouvrage. [...] C'est un système rythmique et rimique qui permet d'éviter la monotonie, c'est un véritable moteur du texte. [...] Dante tient à faire en sorte que son texte soit vivant et sans cesse recommencé d'une manière nouvelle. Il joue constamment sur l'identique, le même et l'autre. Et ce système rimique permet de donner à l'oreille à la fois une impression de familiarité et quelque chose de nouveau qui permet d'éviter l'ennui. Le texte de Dante n'est jamais ennuyeux.

C'est un texte très oral, qui est fait pour être dit, et se prête magnifiquement à une mise en scène théâtrale. Il était dit beaucoup plus que lu à l'époque : il était avant tout récité, dit, et se transmettait de bouche à oreille, par l'oreille, par le rythme.

Il y a dans le Purgatoire beaucoup de foules et beaucoup de chants. On retrouve là tout ce que Dante doit à la musique. Il était extrêmement mélomane, très fort en musique, il s'y intéressait énormément. Quand il écrit La Comédie, c'est l'époque où la polyphonie se développe énormément, et va atteindre son apogée. [...] Dante s'est beaucoup inspiré de cela, et dans le Purgatoire on voit constamment des groupes d'âmes qui chantent, des psaumes, des airs extrêmement mélodieux, harmonieux, et montrent par là leur espérance. 

Danièle Robert se confie ainsi sur son métier de traductrice :

La traduction est toujours un art de la perte. Mais il faut savoir accepter de perdre quelque chose au profit d'une autre chose, qui va être un gain pour le texte. Pour le texte d'arrivée, mais aussi pour le texte de départ, parce qu'on peut, par la créativité qu'on y apporte, soulever quelque chose qui n'était peut-être même pas apparu à l'auteur. Umberto Eco a eu une très belle formule, il a dit : "Traduire, c'est dire presque la même chose". C'est dans ce "presque" qui se situe la créativité du traducteur. On n'est jamais un clone de l'auteur que l'on traduit - c'est impossible, et ce ne serait même pas souhaitable - ; on apporte un autre ouvrage, un autre livre, avec un grand respect pour ce que le livre initial est, mais aussi pour ce que soi-même on apporte, avec sa propre langue, sa propre culture, sa sensibilité, et même ses défauts. 

Extraits lus

  • L'Enfer, Chant XXXIV, Dante Alighieri
  • Le Purgatoire, Chant I, Dante Alighieri 

Archives 

  • Jacques Le Goff, émission "L'autre scène ou les vivants et les dieux", 1982 
  • Yves Bonnefoy, émission "Du jour au lendemain", 1989
  • Giorgio Agamben, émission "À voix nue", 1997
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......