LE DIRECT
Exposition Le visage du rap

David Delaplace: "Il n’y a pas une histoire du Hip Hop il y en a plusieurs"

59 min
À retrouver dans l'émission

Pour son exposition « Le visage du rap » comprenant des portraits de rappeurs et activistes de la culture hip-hop en France, des années 1980 à aujourd’hui. Elle se tient à la Maison de la Radio jusqu’au 5 novembre et est proposée par Mouv'.

Exposition Le visage du rap
Exposition Le visage du rap Crédits : @David Delaplace

Entrer dans la Maison de la radio, paris 16ème, comme je le fais tous les jours depuis des années et croiser les visages des DJ Dee Nasty, DJ Cut Killer, Doudou Masta, ou encore Sydney, c'est ouvrir le livre d’images d'une histoire qu'on m'a souvent racontée par morceaux : celle de la diffusion progressive de la culture hip hop en région parisienne dans les années 80/90.

L'avènement progressif du rap comme l'une des musiques les plus écoutés en France, fut  une façon d'apparaître pour les enfants de l’immigration comme on dit, une façon d'exister dans l’espace médiatique à défaut peut être d'exister dans l’espace politique. 

L’exposition de David Laplace Le visage du rap, accompagnés des textes d'Olivier Cachin et qui a lieu en ce moment à la Maison de la Radio, répond à un désir d'histoire de ce mouvement du rap

L’idée de rencontrer les artistes que j’ai toujours écoutés depuis mon adolescence et même plus jeune ça m’a motivé.

J’ai essayé de travailler mon œil, de plus en plus attirer les émotions que peuvent rejeter certains artistes, j'ai essayé d’éviter les clichés. 

Je me suis dit que ce serait intéressant de faire un recueil où on mélangerait toutes les générations tous les styles de rap.

Aujourd’hui, on est arrivé dans une ère où le rap se mélange avec tout.

J’ai rencontré des bouzillés de musique

C’est avec le temps que les artistes commencent à faire attention à leur image, mais la jeune génération qui est en train de naître s’amuse totalement

Archives

Jean-Pierre Leloir (France Inter, 1981) 

Mathieu Pernot  (France Culture «  la matinale du samedi »)

Diam’s ,documentaire « 6 mois dans ma bulle »

Mouloud Achour, ( France inter)

Références musicales

Parliament, Put love in your heart

Chilla, Si J'étais un homme

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Exposition Le visage du rap à la Maison de la Radio

Bibliographie

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......