LE DIRECT
"Folie", au Domaine de Chaumont-sur-Loire. La grotte.

Eva Jospin : "L’œil ne regarde jamais la même chose"

58 min
À retrouver dans l'émission

L’artiste plasticienne sera notre invitée à l'occasion de deux expositions ; " Folie" (l'oeuvre faisant référence aux folies et aux fabriques de jardin), présentée au Domaine de Chaumont-sur-Loire, jusqu’au 4 novembre, et "Regard d’artiste", trois œuvres, au Domaine de Trevarez, jusqu’au 4 octobre.

"Folie", au Domaine de Chaumont-sur-Loire. La grotte.
"Folie", au Domaine de Chaumont-sur-Loire. La grotte. Crédits : Eva Jospin

A l’extrême ouest de la France, Finistère, dans le château du Domaine de Trévarez, lorsque le soleil se lève pas la fenêtre haute d’une des pièces du bâtiment, il se pose sur un entrelacs de branchages si fins qu’on ne sait plus s’il ne s’agit pas de toiles d’araignées. En montant dans le ciel, l’astre dore quelques éléments, hybrides eux-mêmes, qui ne révèlent rien de leur exacte nature. Des feuilles d’automne ? Des petites fossiles orangés ? Des étoiles ? Tout cela tire notre œil, le réclame. Un peu moins à l’ouest, un peu plus au sud, dans le jardin d’un autre domaine, à Chaumont-sur-Loire, l'artiste construit une folie, grotte fabuleuse qui invite aussi à lever les yeux vers la lumière. Le domaine de Trevarez donc, celui de Chaumont- sur-Loire, la Galerie Suzanne Tarasiève à Paris, et bientôt le passage à Paris encore. Autant de lieux où l’on peut voir le travail d'Eva Jospin.

Que mon travail soit repéré permet d'élargir son champ, de réaliser des projets qui, jusque-là, étaient des rêves.

J'ai des idées que je traîne longtemps. Dès que j'ai commencé le travail sur les forêts, j'ai eu envie de travailler sur la grotte.

Le principe de la folie, en architecture, est un terme qui décrit toutes les constructions de jardin ; il y a des folies naturelles comme la grotte, les cascades ; des folies classiques, telles les colonnades, les pyramides ; les folies champêtres : le hameau de la Reine... Autant d'architectures faites pour créer des sensations, divertir l'esprit du promeneur.

Dès qu'on recule dans le temps, il n'y a plus d'auteurs - regardez une belle abbaye - , ça libère. On peut piller, reprendre des idées, on rejoue toujours les sujets : on sort de l'identité, du poids de l'artiste. Et c'est aussi, parce que le passé est très présent, on vit plusieurs époques à la fois.

Quand j'ai fait un bref passage chez mes amis architectes, j'ai jalousé leur côté "bâtisseurs". Faire un dessin, c'et très long. C'est comme faire un plan, pour moi. C'est des œuvres, en attendant de faire en grand. Je préfère attaquer directement le matériau.

Programmation musicale : 

  • The Playfords, Voltate in ca, do bella donzellina - Voltate in ca Rosina
  • Générique de fin, Adriano Celentano, Svalutation.

Liens :

Domaine de Chaumont-sur-Loire

Domaine de Trevarez

Eva Jospin, "Regard d'artiste"
Eva Jospin, "Regard d'artiste" Crédits : A-mit Israeli, Domaine de Trevarez
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......