LE DIRECT
Fabienen Verdier, Mutation, 2016

Fabienne Verdier : "Je peins presque les yeux fermés"

1h
À retrouver dans l'émission

Peintre, formée auprès de grands maîtres chinois, elle publie, avec le linguiste Alain Rey "Polyphonies, Formes sensibles du langage et de la peinture" (éd. Albin Michel).

Fabienen Verdier, Mutation, 2016
Fabienen Verdier, Mutation, 2016 Crédits : Inès Dieleman

Laissant la ville et ses petits horizons à quelques kilomètres, on dit qu'au détour d'un chemin du Vexin, s'élève une cathédrale pour un pinceau. Un pinceau si lourd et si grand qu'il lui faut pour se déplacer sur la toile, des rails et des opérateurs. Un pinceau si lourd et si grand qu'on croirait voir son corps danser. Il n'existerait pas de mot pour dire sa danse, ni tellement de chance donnée au langage pour parler de son tracé sur le papier. Pourtant, il apparaît qu'il y a dans la peinture et la calligraphie, un projet similaire à celui de dénommer. Il y a pour Fabienne Verdier, passagère du silence, une histoire de mots dans cette histoire de pinceau. Un propos mêlé qui lui fait un jour croiser la route d'Alain Rey, une rencontre dont l'ouvrage Polyphonies, paru aux éditions Albin Michel, témoigne.

Alain Rey et Fabienne Verdier
Alain Rey et Fabienne Verdier Crédits : Albin Michel

[Une cathédrale pour un pinceau] C'est une fosse fermée sur le monde, construite pour un pinceau. J'essaie de faire corps avec ce pinceau de plus en plus.

Au départ, on nous enseigne la peinture de chevalet. J'ai voulu faire un pas de côté, trouver d'autres façons d'aborder l'art de peindre. Je suis avec un pinceau qui a entre 80 et 100 litres d'eau, et donc je le déplace. J'ai appris à travailler avec cette haute technologie au-dessus de ma tête.

J'ai été formée par les vieux lettrés chinois, seule pendant dix ans, face à moi-même, pour explorer ce qu'était le réel. Un grand chemin initiatique, dans une solitude terrifiante. J'essaie de naviguer, de trouver une écriture qui raconte ces fondements.

Programmation musicale :

  • Ian Bostridge & Julius Drake, Schubert, Lied, An der Mond
  • Arvo Pärt, Summa
  • Générique fin. Ray Lema et Laurent de Wilde, Fantani

Expositions à venir :

  • L' expérience du langage. 22 tableaux du Petit Robert, Musée Voltaire, bibliothèque de Genève. 3 novembre - 10 décembre 2017

- Silencieuses coïncidences. Sérigraphies. Galerie Lelong, Paris. 30 novembre 2017 - 25 janvier 2018

Bibliographie

Polyphonies

PolyphoniesFabienne VerdierAlbin Michel, 2017

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......