LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gianfranco Rosi

Gianfranco Rosi : "Dans mon film, l’espace est devenu une sorte de psycho-géographie"

43 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec le réalisateur italo-américain à l'occasion de la sortie de son film "Notturno", en salles le 22 septembre.

Gianfranco Rosi
Gianfranco Rosi Crédits : DR/RVB

Le documentaire Notturno se déroule entre chiens et loups, entre la nuit laissée par les guerres, et l’espoir que le jour qui se lève apportera enfin la lumière. Gianfranco Rosi a passé trois années à déambuler dans les régions où la violence a soufflé, a tout emporté, le long des frontières de l’Irak, du Kurdistan, de la Syrie et du Liban, laissant derrière elle des kilomètres de chagrin et de deuil, dans des paysages sublimes, et terriblement esseulés. Trois années caméra à l’épaule, à suivre les pas fragiles des victimes, des survivants des massacres qui se débattent avec leurs souvenirs et agitent l’énergie vitale qui leur reste, en mémoire des morts. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extraits de l'entretien

Dans ce film, je suis les frontières créées par l’état islamique, des frontières qui représentent les divisions, les stratifications invisibles qu’a laissées l’histoire. Je me suis autorisé à rencontrer l’histoire en suivant ces traces-là. Le film est une sorte de parabole qui raconte la tragédie du destin de ces personnes que j’ai rencontrées, et, encore une fois, cette trahison de l’histoire à leur égard. Le film commence à l’intérieur de ces frontières, et j’ai passé les six premiers mois à chercher certains endroits, que j’appelle « les absolus », des endroits où des choses très graves se passaient à ce moment-là. Au bout, ce ces six mois, j’ai rencontré les personnes que vous voyez dans le film, et qui sont devenues partie prenante de mon récit. A partir de ce moment-là, pour moi, leurs histoires n’appartenaient plus à un territoire donné, et donc, le défi du film était d’accueillir ces histoires, de s’en servir pour le récit, en oubliant à quel pays elles appartenaient. L’espace est devenu une sorte de psycho-géographie. Gianfranco Rosi, réalisateur

"Notturno"
"Notturno" Crédits : Gianfranco Rosi

Extraits

Notturno, film de Gianfranco Rosi, 2021

Références musicales

Saja Al-Maghasba, Mawtini, BOF Notturno

José Gonzalez, Line of Fire 

José Gonzalez, Horizon 

Traduction

Marguerite Capelle

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......