LE DIRECT
Inger Servolin dans "Lettre à Inger" de Maria Lucia Castrillo

Inger Servolin : "Un film a une durée logique, et le formatage ne colle pas avec le vrai cinéma"

58 min
À retrouver dans l'émission

Pour la sortie du documentaire que lui consacre Maria Lucia Castrillo « Lettre à Inger », Elle nous parle d’une certaine idée du cinéma, de la persévérance des femmes, du génie de Chris Marker, du rapport au temps découlant du travail sur pellicule, et de ses plaisirs et frayeurs de productrice.

Inger Servolin dans "Lettre à Inger" de Maria Lucia Castrillo
Inger Servolin dans "Lettre à Inger" de Maria Lucia Castrillo Crédits : @La Ruche Productions

Inger Servolin est l’une des premières femmes productrices de documentaires en France. Elle fonde en 1968 la coopérative Slon devenue Iskra en 1973, une des rares maisons de productions de l’époque qui existe encore. Ces films engagés constituent une part essentielle du patrimoine documentaire français, parmi lesquels figurent notamment Chris Marker, Dominique Cabrera et bien d’autres. 

 "Lettre à Inger" de Maria Lucia Castrillo
"Lettre à Inger" de Maria Lucia Castrillo Crédits : @La Ruche Productions

Je suis ravie si le film plaît, car ce n’est pas mon image que je trouve importante mais les films qui restent, parce ce que c’est pour ces films que j’ai essayé de me battre et résister aux pressions que je subissais, pour nous pousser à faire des films moins politiques, moins engagés et peut-être moins critiques. En fait, ce n’était pas une règle absolue de critiquer le système, même si on trouve encore, à l’heure actuelle, une majorité de sujets de critique sociale très présents dans la population. Et c’est vrai que l’on a toujours trouvé que dans les médias, en général,  il y a des personnes que l’on n'entend jamais. Notre politique était de chercher des sujets dans lesquels on pouvait entendre ceux dont on s’occupait peu.

Il est important de pouvoir s’entendre et de savoir qu’on veut le même film. On est très attentif à l’écriture, au dispositif, à l’esthétique. C’est pour ça qu’il ne faut pas confondre le reportage et le documentaire, ce n’est pas la même chose, il n’y a pas la même approche. Dans un documentaire, on travaille beaucoup en amont et en aval, les deux vont ensemble. On prend beaucoup de temps de montage, car il faut bien réfléchir, bien regarder les images, leur signification. Le film est fait du choix des images, et ce choix doit pouvoir mûrir.

Je me suis engagée avec Chris Marker et le groupe Medvedkine alors que j’avais déjà plus de 35 ans, j’avais déjà un passé, et je crois que ma manière de travailler vient de mon enfance et de ma jeunesse en Norvège. A l’époque, il y avait une très grande différence dans la manière de vivre et de penser entre les jeunes femmes norvégiennes et les jeunes femmes françaises. J’ai été ahurie de voir la façon dont les françaises étaient infantilisées au sein même de leur famille. Pour moi, le mariage c’était plutôt un carcan, alors qu’en France, les jeunes filles avaient la conviction que se marier, c’était la liberté. J’ai apporté l’esprit collectif et cette mentalité du Nord qui fait qu’on vous fait confiance et qu’on vous donne assez tôt des responsabilités, même si parfois, elles sont un peu lourdes à porter.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Archives

Georges de Beauregard, émission « Carte blanche à… », RTF, 1967

Juliet Berto, émission « Microfilms », France Culture, 1986

Extraits

"A bientôt j’espère", film de Chris Marker et Mario Marret, 1968

"On vous parle de Prague : Le second procès d’Artur London", film de Chris Marker, 1971

Références musicales

Thorstein Bergman, Paraplyet

Fat white family, I believe in something better

Prise de son

Marie Lepeintre

Information complémentaire

Les films Iskra

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......