LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jane Sautière

Jane Sautière : "Le monde existe sans nous, mais nous avons la charge de le faire vivre"

59 min
À retrouver dans l'émission

La romancière publie "Mort d'un cheval dans les bras de sa mère" aux éditions Verticales. « Ce livre a commencé un matin. Je me réveille en larmes d'un rêve où réapparaît mon chien, mort il y a plus de cinquante ans. J'ai voulu nouer à nouveau ce couple, enfance et animal. »

Jane Sautière
Jane Sautière Crédits : Francesca Mantovani

Dans le cadre de la semaine de la presse et des médias dans l’école, sur France Culture, nos invités seront interviewés par des étudiants ou lycéens qui auront lu ou vu leur travail. Avec Jane Sautière, ce soir, Joddy Boisselet et Miguel Shema.

Rien n’est drôle dans la mort d’un cheval. Surtout, si l’on sait que le cheval en nous a inauguré la sortie de l’enfance sage... Lorsque vous demandez, un soir, à votre père, quel film vous allez voir au cinéma et qu’il invente ce titre « Mort d’un cheval dans les bras de sa mère » vous riez, petite fille, à l’aberration du langage : la mère du cheval n’ayant pas de bras… Cette scène d’enfance est la préhistoire du roman que Jane Sautière publie chez Verticales,  et dont l'écriture a été déclenchée par un rêve. Cinquante ans après sa mort, un chien aimé la visitait. Comme le chaton joue avec la bobine, elle déroule ensuite les images d’un bestiaire intime, où ce ne sont pas les petites choses qui font le moins de bruit.

Je suis partie du rêve étrange du chien mort, j'ai vu que les mots s'ouvraient dans des chemins différents, et j'ai entrepris un chantier d'écriture. Je suis très attachée au fragment, au fait de travailler avec les ruptures dans le texte.

C'est très compliqué de parler des animaux, parce qu'on sent bien que quelque chose échappe. Je crois que nous perdons la fluidité de notre rapport au monde, mais pas les bêtes.

Le rapport à l'autobiographie ne m'intéresse pas, ce n'est pas cela que j'investis : mon enjeu est ailleurs. Mon angle d'approche des choses ne me met pas au centre, même si j'atteste que c'est bien de moi dont il s'agit. 

Programmation musicale :

  • Chopin, Nocturne N°1
  • Moondog, Dog Trot

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......