LE DIRECT
Jeanne Balibar, Festival de cannes 2017

Jeanne Balibar : "Faire semblant, c'est un passeport pour la nullité"

58 min
À retrouver dans l'émission

Nous recevons l'actrice à l'occasion de la sortie de son premier long métrage "Merveilles à Montfermeil", en salles le 8 janvier 2020. Elle évoque les thèmes qui la questionnent tels que la solitude et l'amour, mais aussi son côté mystique et son horreur du faire semblant.

Jeanne Balibar, Festival de cannes 2017
Jeanne Balibar, Festival de cannes 2017 Crédits : Alberto Pizzoli - AFP

Merveilles à Montfermeil est le premier long métrage de Jeanne Balibar. Elle y partage l'affiche avec l'affiche Emmanuelle Béart, Ramzy Bedia et Mathieu Amalric. La comédienne nous propose une comédie dans laquelle elle met en scène une équipe d'élus municipaux.  

Joëlle et Kamel, en instance de divorce, font tous deux partie de l'équipe municipale de la nouvelle maire de Montfermeil, Emmanuelle Joly. Toute l'équipe travaille à la mise en œuvre d'une nouvelle et très surprenante politique, dont la pierre angulaire est la création de la Montfermeil Intensive School of Languages. Tandis que la ville change et prospère, Joëlle et Kamel se chamaillent…. La fête de la Brioche sera-t-elle l'occasion de voir renaître leur amour ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extraits de l'entretien

J'ai envie d'écouter les âmes chantantes où qu'elles soient, pour cela, il suffit de regarder. Curieusement, pour écouter il faut voir, et regarder permet de voir les âmes chanter: je crois beaucoup à cela. J'ai un côté mystique.

J'ai écrit ce film très rapidement, avec un canevas de comédie de remariage qui me donnait une structure assez précise, et à partir de laquelle je pouvais élaborer et m'amuser. Je pense que le fil de l'amour, c'est le grand fil merveilleux des comédies du remariage. C'est le seul fil que ces films suivent, l'amour doit passer par le regard sur les autres pour pouvoir se régénérer ou s'avouer à nouveau. Sans regard sur autrui et sur le monde, l'amour entre deux personnes meurt. 

J'ai littéralement en horreur tout ce qui est faire semblant, pour moi, c'est contraire à l'idée même de cinéma. Dans mon film, je voulais qu'on danse vraiment et pas bêtement. C'est Jérôme Bel qui a eu l'idée de faire danser chaque personne à deux mais toute seule, il a inventé des petites astuces pour faire arriver la danse dans le film. 

Contrairement à ce qu'on veut nous faire croire, on est ensemble à être seul, mais de cette solitude, on peut faire une communauté.

En tant qu'actrice, j'ai tout appris, j'ai appris à vivre et à comprendre. C'est le seul endroit où la peur de vivre, la peur de l'autre, sont devenues des choses dont je pouvais me servir, au lieu que cela m'écrase. Jusqu'à ce que je devienne actrice, cela ne faisait que m'écraser. Cela me permet d'interpréter le monde : par exemple, je ne crois pas aux habits, je crois qu'il n'y a qu'une seule chose qui existe ce sont les déguisements. De même, je ne crois pas que la personnalité existe, ce qui existe ce sont les rôles ou les emplois. Sous tous nos costumes, il y en a un autre : je pense que le corps lui-même est un costume.

Ramzy Bedia et Jeanne Balibar dans "Merveilles à Montfermeil", 2020
Ramzy Bedia et Jeanne Balibar dans "Merveilles à Montfermeil", 2020 Crédits : Les Films du Losange

Archives

Sarah Bernhardt récite "un peu de musique" de Victor Hugo en 1903

Emmanuelle Parrenin, émission "Le rendez-vous", France Culture, 2011

Jacques Rivette, entretien enregistré lors du festival de Cannes de 1966

Ladj Ly, émission "Par les temps qui courent, France Culture, 2019

Références musicales

Emmanuelle Parrenin, La route, extrait de l'album Maison cube

André Minvielle, K You

PLB gvng, Que des vues  le rap2filles -LA SOUTERRAINE

Prise de son

Guillaume Ledu

.
.

Vous pouvez écouter et/ou podcaster cet entretien en cliquant sur le lien ci-dessus

(1ère diffusion le 7/01/2020)

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......