LE DIRECT
Joëlle Léandre

Joëlle Léandre : "Pour improviser, il faut aimer l'autre."

58 min
À retrouver dans l'émission

Contrebassiste, elle sera le 2 juin sur la scène du Théâtre de la Cité Internationale, en duo avec la chanteuse et flûtiste Elise Caron, et au Lavoir Moderne les 4 et 5 juin aux côtés du danseur et chorégraphe Josef Nadj dans le cadre du festival « La voix est libre »

Joëlle Léandre
Joëlle Léandre Crédits : Guillaume Chauvin

" Un son isolé n'est en lui-même ni musical, ni non musical. C'est simplement un son. Et, peu importe sa nature, il peut devenir musical en trouvant sa place dans un morceau de musique. Avec cette façon de voir, la définition de la musique que m'avait inculquée ma tante Phoebe était nécessairement remise en cause. D'après elle, la musique se composait de mélodies, d'harmonies et de rythmes. Pour moi, elle était désormais l'organisation du son, plus précisément l'organisation par n'importe quel moyen de n'importe quel son. Cette définition présente l'avantage d'être large, au point d'inclure toute musique qui n'a pas recours à l'harmonie, soit, sans doute, la majeure partie de la musique composée sur cette planète." On commence avec ces mots du compositeur John Cage tirés de la conférence qu'il donne à New York en 1948. Comme cela on ouvre large, nos oreilles et nos cœurs. Joëlle Léandre et sa contrebasse seront en concert au Festival La voix est libre. Pour deux propositions : un duo avec Elise Caron dans la soirée "Le Grand Dégenrement", et votre pièce "Penzum" avec le danseur et chorégraphe Josef Nadj.

Tous les grands musiciens étaient de grands improvisateurs. Une improvisation ne peut pas être rejouée. C'est un état magnifique.

L'artiste est responsable. Ce qu'il fait peut totalement bouleverser, changer la vie de quelqu'un.

Être subversif, c'est oser être soi. En anglais, ils disent "to learn and to unlearn". Personne ne nous donne les clés pour désapprendre. Moi j'ai désappris toute seule.

La contrebasse a un gros corps, mais il est vide, alors ça peut être une boîte à malice, une boîte à jeu. 

Le festival "La voix est libre" se tiendra à Paris du 1er au 9 juin 2018.

Générique de fin : Elise Caron, "Trois oui".

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......