LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Geofrey, dans "Wrong Elements", de Jonathan Littell

Jonathan Littell: " Ma démarche ce n'est pas de donner des conclusions, c'est de décortiquer des faits pour aller le plus loin possible"

58 min
À retrouver dans l'émission

L’auteur du roman Les Bienveillantes (prix Goncourt, Gallimard 2006), scénariste de "Wrong Elements", un documentaire qu’il a consacré aux enfants-soldats d'Ouganda (2017), sera notre invité à l’occasion de la sortie en DVD du film (6 février 2018), accompagné d'un livre, édités chez Blaq Out.

Geofrey, dans "Wrong Elements", de Jonathan Littell
Geofrey, dans "Wrong Elements", de Jonathan Littell Crédits : Blaq Out Editions

"Ces questions de guerre me hantent tellement", dit le jeune homme appuyé à l'arbre, « mais il n’y a rien à faire », conclue-t-il. Geofrey a été embrigadé par ceux qui s'appellent l'Armée de Résistance du Seigneur, en Ouganda, alors qu'il était enfant. Il a commis des crimes. Dans ses yeux, comme dans ceux des personnes rencontrée par Jonathan Littell pour le film « Wrong elements », le silence se fait parfois, y compris lorsqu’ils lui parlent. Et ils lui parlent beaucoup, celles et ceux qui sont revenus. Ils refont les gestes, revoient les images, remettent leurs pas dans leurs anciennes traces. Le film commence sur de sublimes plans de nature, les insectes, la lumière, comme si leurs témoignages manquaient, pour finir de comprendre. Le DVD Wrong elements, accompagné d’un livre document, est d’ores et déjà disponible via le site du distributeur Blaq Out. 

La LRA (Lord's Resistance Army), c'est un très vieux groupe rebelle, c'est une rébellion qui a commencé à la fin des années 80, en Ouganda, peu de temps après la prise du pouvoir, elle-même assez violente du président Museveni. Une rébellion qui visait à l'origine, à renverser Museveni et à rendre le pouvoir au peuple du Nord. Ce qui a compliqué les choses c'est que la LRA était aussi  une rébellion mystique dirigée par son fondateur et leader, Joseph Kony qui expliquait qu'il était lui-même dirigé par des esprits qui le possédaient et donnaient des ordres au mouvement à travers lui.

Dès le début des années 90, ce mouvement va basculer dans une sorte de violence paroxystique, qui  va recruter de force et notamment de jeunes adolescents, devenir assez rapidement un mouvement composé d'enfants soldats, de 12 à 14 ans. Ces enfants subissaient un embrigadement par la violence et la persuasion, pour devenir à leur tour de vrais LRA.

Mes bourreaux dans mon film sont aussi des victimes.  [...] A chaque scène, il faut réfléchir à la logique de la scène. J'ai beaucoup appris en regardant S21 de Rithy Pahn, Shoah, de Claude Lanzmann. [Faire rejouer une scène]. J'ai voulu utiliser cette méthode.

Il y a une mémoire des corps, une mémoire des gestes. La violence est question de corps. Ce sont les corps qui font la violence, et ce sont les corps qui souffrent.

Programmation musicale

  • Joe Williamson, The Apprentice Of Reality
  • Générique de fin, Vincent Segal, Crazy Legs

Blaq Out editions

Geofrey et Jonathan Littell, été 2015, en Ouganda
Geofrey et Jonathan Littell, été 2015, en Ouganda Crédits : Marine Gautier (Blaq Out editions)

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......