LE DIRECT
Eric Rohmer sur le tournage de son émission "Ville nouvelle : le logement à la demande"

Julie Wolkenstein : "Créer des hasards miraculeux, c'est le privilège des romanciers"

58 min
À retrouver dans l'émission

Professeur de littérature comparée à l’Université de Caen, traductrice de l’anglais et romancière, elle publie « Les vacances » (éd. POL), ancrant ses deux personnages principaux à la recherche de deux figures d’un monde disparu ; la Comtesse de Ségur et Éric Rohmer.

Eric Rohmer sur le tournage de son émission "Ville nouvelle : le logement à la demande"
Eric Rohmer sur le tournage de son émission "Ville nouvelle : le logement à la demande" Crédits : LASZLO RUSZKA - AFP

Dans les années 50 il n'y a pas que les actrices hollywoodiennes qui divorcent. Il y a aussi des mères de familles françaises, classe  moyenne et à qui il faut une autre sorte de courage. Dans les années 50, Éric Rohmer tourne une adaptation des Petites filles modèles de la Comtesse de Ségur et puis, Pschitt. Disparu. Un film fantôme de plus.... Comme toute image manquante, ce film fait aimant et mieux qu'un hasard miraculeux, il met deux chercheurs universitaires à la croisée des chemins. Sophie termine sa carrière, est spécialiste de la Comtesse de Ségur, Paul, lui, est jeune chercheur et ce sont les images invisibles qui l'intéressent. Le nouveau roman de Julie Wolkenstein campe une "vacance", pas de pause scolaire, mais une parenthèse au cours de laquelle on s'autorise la vie à une autre échelle, et l'on regarde la sienne, de vie, celle laissée en suspens, avec un poil de clairvoyance et d'audace en plus. Au passage, l'écrivain signe, l'air de rien, une réflexion sur le couple, la famille, le mariage, les enfants, le monde universitaire, et la lecture...

Comme beaucoup de personnes, j'ignorais ce premier film. J'avais un rapport très ancien de lectrice à la Comtesse de Ségur, et très ancien de cinéphile, à Rohmer. J'ai découvert leur lien, et tout une histoire rocambolesque...

Tout ce qui paraît le plus invraisemblable, le plus délirant dans le roman, est peut-être le plus vrai.

Cette rencontre entre mes deux personnages n'est pas une rencontre sentimentale, ils ont quarante ans d'écart mais c'est une vraie rencontre. Mon héros ne connaît pas grand-chose aux romans de la Comtesse de Ségur, et elle, en sait peu sur le cinéma de Rohmer... J'aimais bien l'idée de faire dialoguer ces deux générations différentes qui se retrouvent sur toutes sortes de sujets.

Programmation musicale :

  • Alain Bashung, Les mots bleus
  • Clio Clio, Eric Rohmer est mort
  • Générique de fin. Philippe Katerine, Seul dans la vie

Bibliographie

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......