LE DIRECT
Kamilya Jubran et Sarah Murcia

Kamilya Jubran et Sarah Murcia : "Il s'agit de se rendre fragile et totalement réceptive à la musique"

58 min
À retrouver dans l'émission

La chanteuse et oudiste et la contrebassiste compositrice ont composé un album ensemble, pour la seconde fois, "Habka" (sortie octobre 2017) qu’elles viennent évoquer. Kamilya Jubran est par ailleurs actuellement en résidence à La Dynamo de Banlieues Bleues, en Seine-Saint-Denis.

Kamilya Jubran et Sarah Murcia
Kamilya Jubran et Sarah Murcia Crédits : Julien Barrau

Aux frontières des communes d'Aubervilliers et de Pantin en Seine Saint-Denis un quartier et un métro portent le nom de Quatre chemins. Qui connaît la densité de cet endroit, sait qu'il s'agit plutôt de milliers de chemins qui s'y croisent. A La Dynamo, la salle de concert où Kamilya Jubran et Sarah Murcia, se produisaient, c'est exactement ce qui sautait aux oreilles. Mille chemins au moins croisés pour arriver à cette musique, à ce langage commun. Langage nourri par exemple des poèmes de bédouins nomades du désert du Sinaï, autant que par d'exigeantes partitions pour cordes ou encore, par l'amour du oud.  Un concert hier qui les réunissait pour évoquer Habka, leur disque commun, paru en octobre 2017, chez Abalone Production. Une soirée qui ouvrait aussi une résidence d'un an pour Kamilya Jubran.

Kamilya Jubran. Le titre de notre album Habka a deux sens ; c'est à la fois la trame d'un tissu et la trame d'une histoire, en arabe. Avec Sarah, ce n'était pas un hasard ; ce projet est venu, après Nhaoul, il y a quatre ans, qui voulait dire "métier à tisser", et j'ai trouvé très naturel de tisser notre trame. 

Sarah Murcia. Cela fait maintenant dix-huit ans qu'on travaille ensemble, Kamilya et moi. Quand on a démarré, on était dans deux univers totalement différents, elle venant d'un univers empreint de tradition. On a beaucoup travaillé pour échanger nos codes, construire un langage commun. Tout de suite, ça a marché musicalement.

Kamilya Jubran. Au départ, je n'avais pas en tête de jouer avec quelqu'un qui jouerait ma musique. Ce n'était pas cela mon but, justement parce que j'avais envie d'amener ce que je connaissais de ma musique, de mes origines ailleurs, et en même temps, je me suis demandé au fil du temps ce que je voulais communiquer de ce qui me plaisait dans mes racines, pourquoi je me battais pour donner encore aujourd'hui une valeur à cette esthétique qui m'était précieuse, et comment au-delà de ça, trouver une évolution qui me soit naturelle, sans effort. Cela, c'était possible dans mon échange avec Sarah. 

Sarah Murcia. J'ai toujours fait de la chanson, j'adore ça, j'ai un vrai rapport au texte. Je ne parle pas suffisamment l'arabe. Je souffre un peu de ne pas comprendre la langue. Mais si j'écoute PJ Harvey et si je ne comprends pas tout, ça ne m'empêche pas d'aimer. La beauté de la langue, on l'entend très bien. 

Kamilya Jubran et Sarah Murcia
Kamilya Jubran et Sarah Murcia Crédits : Marc Domage

Programmation musicale :

  • Extrait Habka
  • Susan Vega Tom's diner 
  • Extrait Habka, Nouriya
  • Générique de fin, Abou Khalil Rabih, Dusk 

La Dynamo, Banlieues bleues

Bibliographie

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......