LE DIRECT
Chassol

Chassol :"Je veux montrer le pouvoir incroyable de la musique"

58 min
À retrouver dans l'émission

Le compositeur nous présente "Ludi" son nouveau projet qui réunit un disque, un film et un spectacle, et qui sera en tournée en France et en Europe jusqu'en octobre 2020.

Chassol
Chassol Crédits : Flavien Prioreau

Après Ultrascores (2011), Indiamore (2013) et Big Sun (2015), Christophe Chassol revient avec son nouveau projet Ludi à la fois disque, film et spectacle, dans lequel il porte plus loin encore son grand dessein d’harmonisation du réel, et pour lequel il s'est librement inspiré du Jeu des perles de verre d’Hermann Hesse, livre utopique où se télescopent musique, mathématique, esthétique et spiritualité.

.
.

Extraits de l'entretien

Avec ce projet, je voulais faire une sorte de boîte, ou une maison : je compare tout le temps ce que je fais à une maison, et à son architecture. Mais là, je voulais faire une boîte dans laquelle il y a des règles invisibles qui changent au fur et à mesure. Dans cet album, je me suis fixé pas mal de règles, et j'ai aussi essayé pas mal de choses. 

En général, dans mon processus de création je me pose toujours cette question : que veux-je dire ? Et j'essaie d'y répondre honnêtement. Là, j'avais envie de fabriquer un objet assez virtuose, parce que j'aime la virtuosité, je considère que c'est du partage : je passe des milliers d'heures et de nuits blanches à le fabriquer pour que les gens se régalent, et moi aussi. Ensuite, je me prépare à un truc que j'ai envie de jouer, avec des accords qui me plaisent. En fait, les accords sont le fil à coudre de toutes ces images et de tous ces concepts, et pour cela il faut qu'ils restent chauds, accessibles et généreux. Le pouvoir de la musique, cette chose invisible, est incroyable : c'est quand même fou qu'elle arrive à donner autant de cohérence aux choses. 

Petit, j'ai fait le conservatoire, et depuis j'ai pris l'habitude de solfier. Je solfie, c'est mon langage, je trouve que ç'est plus rapide et que ça donne une certaine objectivité aux notes. Mon père me faisait dire les notes, quoi que je travaille, et à force de bosser comme ça, j'associe tout le temps le son avec le nom de la note, je n'ai pas à réfléchir : par exemple, un klaxon, ça me dit le nom de la note. C'est très pratique, très agréable, ça permet d'aller vite, et de communiquer avec beaucoup de monde sur la planète.

Références musicales

Chassol, Les règles

Chassol, Tétris Crystal

Chassol, Les anneaux de Saturne

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chassol, Savana, Céline, Aya

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Serge Gainsbourg, Sous le soleil exactement

Archives

Pierre Schaeffer et Pierre Henry, émission "Dialogues", France Culture, 1979

Johan van der Keuken, émission "Panorama", France Culture, 1988

Prise de son

Marie-Claire Oumabady

Vous pouvez écouter et/ou podcaster cet entretien en cliquant sur le lien ci-dessus

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......