LE DIRECT
Epiphania (tome 1)

Ludovic Debeurme : " Je ne veux pas voler l'imaginaire du lecteur "

59 min
À retrouver dans l'émission

L’auteur de BD fait paraître le tome 2 de « Epiphania », aux éditions Casterman, une vaste fable basée sur les grandes problématiques sociétales actuelles.

Epiphania (tome 1)
Epiphania (tome 1) Crédits : Ludovic Debeurme

Ce soir, on dessine l'histoire de plusieurs métamorphoses. Dans une époque qui ne dit ni son nom ni ses dates, mais laisse entrevoir quelques périls pour le vivant, la Terre autogénère une population d'êtres que d'aucuns nomment les Epiphanians, d'autres les mixbodies. Ils ont des nez de cochons, des petites cornes de bovidés, des pattes velues ou des ailes de chauves-souris. Ils naissent de la glaise des jardins ou dans l'humus des forêts. Ils en veulent aux humains qui le leur rendent bien en leur réservant tout ce que nous savons faire de mieux en matière d'exclusion et de violence. Le deuxième tome de la série Epiphania de Ludovic Debeurme vient de paraître aux éditions Casterman, le troisième tome finira bien par arriver. Tryptique qui, en plus de poser avec puissance un monde en soi, interroge la filiation et ce qu'elle déplace en nous, la production de la violence, le collectif, l'idéologie, l'anthropocène, l'amour... 

L'origine du livre, c'était cette vision de têtes d'enfants qui sortent de la terre et commencent à raconter une histoire. 

Jusqu'ici, j'ai toujours improvisé par le dessin - planches, pages -, mes histoires. Avant de poser sur la page, j'ai un sentiment (colère, mélancolie...), qui me guide dans mes premiers dessins. Et c'est au bout d'un certain nombre de pages que vient un pan d'histoire

Il y a l'idée, dans tout ça, du désir qui a besoin de bordures pour exister. Je voudrais parler pour celui qui n'a pas les mots.

Dans ce fantastique, j'en suis arrivé à expliquer des choses de manière pseudo-scientifique. J'aime cette poésie inexpliquée qui tient lieu de cœur du récit.

Epiphania (tome 2)
Epiphania (tome 2) Crédits : Ludovic Debeurme

On a plus que jamais cette responsabilité, en tant qu'artiste, d'inventer, c'est évident. J'ai toujours été entre la peinture et la BD ; il y a ma propre voix qui a besoin de raconter des histoires. Et ça me permet de nettoyer le geste.

Epiphania (tome 2)
Epiphania (tome 2) Crédits : Ludovic Debeurme

Programmation musicale : 

  • Mr Gaunt Pt 1000, Soap and skin
  • Générique de fin, Django Reinhardt, Tears

Lien  Ludovic Debeurme

Lien des éditions Casterman

Epiphania (tome 1)
Epiphania (tome 1) Crédits : Ludovic Debeurme

Bibliographie

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......