LE DIRECT
Sous les plantes, les plages

Maja Bajevic : " Je pense que le danger aujourd'hui, c'est de ne pas avoir mal".

58 min
À retrouver dans l'émission

Artiste plasticienne, elle est l’une des quatre finalistes du prix Marcel Duchamp 2017 (avec Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Charlotte Moth, Vittorio Santoro), invitée au centre Pompidou à Paris pour une exposition collective; elle y expose cinq œuvres inédites (27 septembre- 8 janvier 2018).

Sous les plantes, les plages
Sous les plantes, les plages Crédits : Maja Bajevic

Lorsque la façade de grands bâtiments est en réfection, on étend souvent, par-dessus les échafaudages, un grand filet vert. Celui-ci empêche que des éclats de pierres ne blessent les passants, que la poussière ne les fasse trop éternuer, que des giclures de peinture ne tachent leur costume. Quand ce filet vert gonfle avec le vent, il apparaît d'un seul coup que le bâtiment à peine dissimulé derrière semble respirer. En 1999, La Galerie nationale de Bosnie-Herzégovine était en réfection. Pendant cinq jours, cinq femmes bosniaques, juchées sur les échafaudages, brodaient des motifs traditionnels, à plusieurs mètres au dessus des rues de Sarajevo. Les photographies qui témoignent de cette performance Women at Work - Under Construction montrent leurs visages concentrés. Ces femmes musulmanes, en exil loin de Srebrenica, sont tout à ce qu'elles font. Très discrètement elles passent du fil, du lien donc, dans les trous.... C'est l'un des travaux de Maja Bajevic, dont on trouve trace dans une grande monographie "Power, Governance, Labor".

L'art n'est pas une chose de plaisir, c'est plus de sentir l'air du temps, de connaître le temps dans lequel nous vivons.

Pourquoi la broderie? C'est une activité typiquement féminine, un cercle où tout se dit dans le non-dit, et on partage ce travail et ce temps. C'est des moments très forts, presque comme une catharsis.

Les choses qui nous arrivent en tant que personne nous donnent la possibilité d'ouvrir les yeux. Ce qui m'effraie aujourd'hui, c'est l'indifférence à la souffrance. ...Et on continue, comme si rien ne se passait....

Programmation musicale :

  • Camille, Home is where it hurts
  • Soap and Skin, Spiracle

Bibliographie

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......