LE DIRECT
Daniel Foucard

Daniel Foucard : "L'irréel est très agréable à vivre"

59 min
À retrouver dans l'émission

L’écrivain fait paraître Seule aux éditions "Inculte". Une jeune femme se réveille sur une lande déserte, semble avoir perdu la mémoire, oublié son nom, son identité.

Daniel Foucard
Daniel Foucard Crédits : Valentine de Beauregard

" N'attendez pas qu'on vous change de force, changez de votre plein gré. Ce n'est plus une prisonnière que vous avez sous vos yeux mais une visionnaire, je suis là pour vous montrer le chemin. Lâchez vos télé-réalités nomades pour dresser avec moi un plan d'occupation des sols. Migrez. Bougez votre population sans territoire et venez créer un peuple ici puisque vous ne le pouvez plus chez vous. Laissez glisser votre érotomanie sexiste de l’hémisphère gauche vers l'hémisphère droit et laissez l'émotionnel prendre le pas sur l'abstraction. Je suis l'élément féminin, et l'exploratrice, votre nouvelle sensibilité commence à se faire à cette idée. Je rêve comme une femme et réalise votre rêve de mec" . Ce sont les mots portés par la voix principale de Seule, publié en début d'année aux éditions Inculte.

C'est moins à partir d'une image que d'une idée que je suis parti, l'idée d'une robinsonnade du 21e siècle. La première image, c'est une femme qui va se réveiller dans un milieu hostile, perdue quelque part. Le naufrage est total pour elle.

L'héroïne du livre n'a pas faim, n'a pas soif, sa seule question est : comment suis-je arrivée là ? Elle s'en sortira en accumulant des phrases et des mots.

Il me fallait mettre des mots sur des événements. Et que je me donne la parole ; j'ai choisi un personnage de femme, noire et martiniquaise. 

Le vrai réel ,celui qu'on vit tous, c'est des flux, c'est toutes les choses qui circulent dans le monde.  Inverser cette étrange sensation : l'irréel est très agréable à vivre. La vraie robinsonnade qui arrive à Anna c'est d'être vraiment déconnectée.  Elle va se créer ce personnage qui lui permet de se reconnecter.

Il s'agit  pour moi de mettre l'individu au centre de tout, et de le défaire de tout ce qui le caractérise en tant que communauté. Mes personnages cherchent toujours à se dissocier du collectif, de sorte qu'ils se retrouvent toujours seuls. 

Programmation musicale :

  • Gilles Coronado et Fred Poulet, J’adore la nuit
  • Chris Watson, Aguane 
  • Bj Nilsen, The gardient
  • Générique de fin, Billie Holliday, Body and soul

Site des éditions Inculte

Bibliographie

Seule

SeuleDaniel FoucardInculte, 2018

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......