LE DIRECT
Xavier Boussiron

Xavier Boussiron: "Les mains ne s'entendent pas mais les bouts des doigts parlent"

43 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion de la fabrication d'un album musical illustré intitulé "Los confinados" et présenté à la galerie Loevenbruck, à Paris, nous recevons ce soir le musicien, plasticien, dramaturge, performeur, Xavier Boussiron.

Xavier Boussiron
Xavier Boussiron Crédits : Ph. Lebruman

Durant le premier confinement, l'artiste Xavier Boussiron,  a imaginé une forme avec ce qui se présentait autour de lui. Il a imaginé Los Confinados: une vidéo d’une trentaine de minutes, structurée en une série de dix-sept petits épisodes, qui a proliféré en un album sur Bandcamp et finalement l’édition d’un vinyle. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Cette série intégrale de 17 épisodes, improvisée, réalisée et composée par Xavier Boussiron est accompagnée d'un court texte qui la présente : « Le nombre de chapitres se réfère à l’un des chefs-d’œuvre du XXe siècle, à savoir Le Prisonnier conçu par Patrick McGoohan, qui totalisait dix-sept épisodes. Et aussi à la fameuse réflexion de Francis Picabia : “Alors, qu’est-ce qui reste ? D’un côté la maladie, de l’autre la mort. Voilà.” Très "Passion triste", non ? Dans "Los Confinados", il est question d’ingratitude, de mauvaise foi, de concurrence, de domination, d’envie de pouvoir et de bigoterie inventée sur le tas. Ça se passe à une époque où tout le monde est cantonné à la niche, et condamné à faire son trou. Non pas un trou pour s’y jeter par désespoir, mais un trou pour regarder à travers. Comme disait l’épineux Spinoza : Caute ! »

Extraits de l'entretien 

Il n'y avait pas vraiment de point de départ. On se retrouve chez soi et il faut faire comme d'habitude. Je me suis retrouvée là avec une guitare, une paire de bongos, une corne de supporter et puis des petits amplis de un watt. Je me suis dit qu'il ne fallait pas perdre la main, pas se laisser abattre. Alors j'ai fait une première musique, complètement improvisée, et je me suis dit qu'il fallait que je fasse quelque chose avec. J'ai pris les objets qui étaient sur l'étagère et puis je les ai mis sur la table et j'ai filmé. J'ai fait ça chaque jour et une écriture s'est installée.  
Xavier Boussiron, Musicien

Je pratique la guitare comme un analphabète. Je suis comme un musicien de bal. J'essaye de faire la musique la plus normale possible, avec des incapacités, une mélodie, une intrigue, une narration.... Mais je ne trace pas le sillon, je creuse de travers. Ce n'est pas du côté de l'accident mais plutôt du côté de l'incapacité.          
Xavier Boussiron, Musicien

Mais objets sont des cadeaux surtout et aussi des choses que j'ai choisies. C'est comme un casting, comme une flopée d'amis, pas trop mortifères j'espère...          
Ils sont tous chargés, ils ont tous un patrimoine culturel, ethnique etc. Tous sont emprunts de catastrophes et de mythes. D'ailleurs il fallait s'en débarasser. Je pense que Los confinados c'est une manière de leur dire, vous avez été castés, maintenant circulez !
Xavier Boussiron, Musicien

Archives

Marcel Duchamp, émission "Peinture fraîche", France culture, 1960.

Francis Picabia, émission "couleurs de ce temps", France culture, 1951.

Pierre Schaeffer dans le film "La leçon de musique", 4 mars 1973. 

Références musicales

Xavier Boussiron, Los confinados

Xavier Boussiron, En rêve

Xavier Boussiron, 30 cerceuils par famille

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......