LE DIRECT
Portrait de Latifa Laâbissi

Latifa Laâbissi : "Valeska Gert ne renonçait à rien"

43 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion de la nouvelle publication des mémoires de Valeska Gert "Je suis une sorcière, kaléïdoscope de ma vie", aux éditions de l'Oeil D'or, nous recevons la chorégraphe Latifa Laâbissi. Avec elle, nous évoquons cette grande figure des cabarets berlinois de l'entre-deux-guerres.

Portrait de Latifa Laâbissi
Portrait de Latifa Laâbissi Crédits : Débora Ramos

Latifa Laâbissi est danseuse et chorégraphe. Aujourd'hui elle nous raconte qui était Valeska Gert et comment cette femme sorcière cabarettiste a influencé sa danse.
En 2015, par exemple, et à partir des enregistrements cinématographiques qui documentent trois danses de Valeska Gert, Latifa Laâbissi (avec  I-Fang Lin et Mathilde Monnier) se réapproprie la gestuelle de l'artiste, reine des grimaces.

Valeska Gert (1892-1978) est une artiste inclassable. Tout à la fois performeuse, danseuse, actrice au cinéma comme au théâtre, cabarettiste et inventrice de la danse grotesque, elle est l'une des pionnières de la danse expressionniste allemande. "Je suis une sorcière, kaléidoscope de ma vie" sont ses mémoires. Traduit de l’allemand, l'ouvrage est annoté et présenté par Philippe Ivernel. Cette nouvelle édition est revue, augmentée, et préfacée par Myriam Blœdé et publié chez l'Oeil d'or.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extraits de l'entretien :

La danse de Valeska Gert m'a sauté à la figure quand je l'ai découverte. Je n'avais jamais vu une telle chose, une telle expressivité dans un visage. Je percevais aussi un corps qui n'était pas lisse, qui débordait de lui-même, qui sortait de ses gonds et qui était donc en prise avec le réel. J'ai vraiment été percurtée par cette danse qui travaille sur les aspérités.        
Latifa Laâbissi, chorégraphe

Les danses de Valeska Gert sont comme des explosions extrêmement précises. Elle fait des cut-up permanents et du coup dans le corps c'est presque comme une épilepsie, une décharge électrique, c'est très puissant. Les pièces sont faites comme un montage de cinéma, elles n'aboutissent jamais à un geste dans son récit, ne mettent jamais le spectateur dans un regard confortable.        
Latifa Laâbissi, chorégraphe

Archives 

Valeska Gert, talk-show The Later the Evening, 1975. (propos traduits par Suse Schroder, Ned Baldessin et Marie Richeux)

Sarah Chaumette lit "Je suis une sorcière", émission Le chantier, France culture, 2004.

Volmir Cordeiro, émission "Par les temps qui courent", France Culture, 2018.

Références musicales

Joséphine Baker, J'ai deux amours

Leslie Stifelman, Charleston 

Nina Hagen, African reggae

Bibliographie

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......