LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lola Lafon

Lola Lafon :"La chose la plus destructrice, c’est de devoir être responsable de ce à quoi on a consenti"

45 min
À retrouver dans l'émission

Nous recevons la romancière et musicienne Lola Lafon à l’occasion de la parution de son dernier roman "Chavirer" aux éditions Actes Sud.

Lola Lafon
Lola Lafon Crédits : Lynn SK

Dans Chavirer, son dernier roman, Lola Lafon raconte l’histoire de Cléo, jeune collégienne rêvant de devenir danseuse, qui, après avoir été sexuellement piégée par une pseudo Fondation, devient complice de ses stratégies de “recrutement”. Trente ans plus tard, alors qu’elle-même a fait carrière dans la danse, l’affaire ressurgit. Cléo doit alors composer avec les évocations de ceux qui, au fil des époques, l'ont côtoyée, aimée, déçue ou rejetée. 

Extraits de l'entretien

S’il y a un roman dans les six que j’ai écrit qui essaie de s’emparer de la question du temps, c’est vraiment Chavirer. Le roman se déroule sur 35 années, mais ces 35 années sont celles qu’il faut pour qu’un événement devienne un événement, pour qu’il soit possiblement nommé et identifié. Le temps finalement heurte chacun des personnages, d’une manière différente, que ce soit la stupéfaction d’avoir vieilli, ou un temps dans lequel on patauge, et dont on ne se sort pas. On m’a demandé plusieurs fois, pourquoi il y a autant de personnages, pourquoi je n’ai pas raconté l’histoire de Cléo de A à Z. Pour moi c’était très clair, je savais depuis le début qu’elle serait racontée par d’autres, avant même de savoir qui elle était. J’ai mis du temps à comprendre qui était Cléo, c’était compliqué de savoir comment on fait, quand on est entre deux rôles, celui de la victime et du coupable, quand on se sent indigne. Mais je savais que, quand notre propre mémoire est un puzzle, c’est aux gens qui nous rencontrent de nous rassembler.  Lola Lafon

La prédation et la Fondation de mon roman ont un système parfaitement libéral. Dans le monde du travail, il y a quantité de situation, où on ne vous dit pas quoi faire, ni à quelle heure partir, mais c’est suggéré, ou vous savez vous-même que vous devez rester jusqu’à 21 heures, vous l’avez intégré et vous n’avez même pas besoin qu’on vous le dise : ça c’est terrible. On a complètement intégré la notion d’être un objet de prédation, et on peut croire qu’on désire être une proie : ce qui est enseigné aux petites et aux jeunes filles, c’est comment être le plus consommable possible. Lola Lafon

Archives

Vladimir Jankélévitch, émission Radio Sorbonne, RTF, 1962

Olivier Abel, émission Un goût d'idéal, France Culture, 1992

Références musicales

Pauline Oliveros, The roots of the moment

Lizzy Mercier-Descloux, Morning high

Prise de son

Eric Boisset

Bibliographie

.

ChavirerLola LafonActes Sud, 2020

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......