LE DIRECT
Julien Ledru

Julien Ledru : "Le rythme est l’une des bases de mon approche musicale"

42 min
À retrouver dans l'émission

Nous recevons le musicien Julien Ledru, pour son deuxième album "White Oak Blues", paru en digital en mai 2020, et dont la sortie en format vinyle est prévue en novembre 2020 sur le label Marjan Records.

Julien Ledru
Julien Ledru Crédits : Hervé Le Gall

Autodidacte à la guitare depuis la fin des années 1990, et féru de blues et de fingerpicking, Julien Ledru enregistre en 2018,  à la maison, son premier disque de guitare solo Along The Road I Had Traveled. Cet album est édité en vinyle en autoproduction en 2019, avec le soutien de Microcultures.

Son nouvel album White Oak Blues est composé et enregistré entre novembre 2019 et avril 2020, toujours à la maison. Paru en digital en mai 2020, Julien Ledru souhaite l’éditer à nouveau au format vinyle. L’album paraîtra fin novembre 2020 sur le label Marjan Records.

.
.

Je ne fais pas partie de ceux qui se réveillent le matin avec une mélodie en tête. Quand j’ai le temps, je prends ma guitare, je joue, et la mélodie naît. Parfois, ça prend un petit peu de temps, j’ai des bribes qui arrivent, donc je les enregistre sur un dictaphone, et je m’y remets plus tard. Mais parfois, c’est plus naturel, et le morceau coule de source : les notes arrivent, et mon esprit cherche les notes suivantes. C’est un exercice qui peut être aussi bien laborieux, qu’évident, mais c’est comme ça que je procède. Julien Ledru

Je suis batteur dans un groupe de soul qui s’appelle les Ready-Mades. A l’âge de 7 ans, mes parents m’ont inscrit à des cours de batterie, parce qu’ils se sont rendu compte que, quand je passais à table, je prenais la fourchette et le couteau et je me mettais à battre le rythme avec. Il y a un lien entre le fait que je joue cette musique à la guitare, et le fait que je joue de la batterie depuis très longtemps : le rythme est l’une des bases de mon approche de la musique. Julien Ledru

Mes enregistrements sont assez bruts, j’utilise très peu d’effets, juste un peu de réverbération, mais j’essaie de garder le son de ma guitare tel quel. Ce qui est enregistré ressemble, au plus près, à ce que je joue. J’enregistre dans mon salon, dans ma chambre, avec peu de matériel. Comme je n’avais pas la possibilité financière d’enregistrer en studio, c’était le seul moyen d’enregistrer ma musique, et de l’enregistrer avant tout pour moi, avant de penser à la sortir sur des plateformes d’écoute. Mais évidemment, le but ultime c’est de sortir mes disques au format vinyle, qui est pour moi, le format sur lequel on peut le plus apprécier cette musique. Enregistrer de cette façon m’apporte beaucoup de liberté, parce que je peux enregistrer quand je veux : je n’ai pas la contrainte temporelle d’un studio. Julien Ledru

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Archives

John James Audubon, émission "Edition spéciale", RTF, 1960

Fred Frith, émission "Par les temps qui courent", France Culture, 2019

Elisabeth Cotten, émission "Les passagers de la nuit", France Culture, 2010

Marc Robine, émission "Y’a qu’ça qui m’intéresse", Radio Bleue, 1998

Références musicales

Julien Ledru, The death of the wood Ibis

Julien Ledru, Daniel variations

Elisabeth Cotten, Freight train

Julien Ledru, Craving colors

Prise de son

Pierre Monteil

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......