LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
A teenager holding his ghetto blaster on 42nd street New York, USA, 1980. (Photo by: PYMCA/Universal Images Group)
Épisode 2 :

Hommage à MF DOOM

43 min
À retrouver dans l'émission

La mort de la légende du rap MF DOOM, survenue à la fin de l'année dernière, a surpris le monde du rap et au-delà. Nous revenons sur la carrière, l'influence et les mystères de ce rappeur masqué et underground, avec nos invités, l'essayiste Sylvain Bertot, et le rappeur américain Mike Ladd.

MF DOOM, concert à l'Alexandra Palace, Londres, 23 juillet 2011
MF DOOM, concert à l'Alexandra Palace, Londres, 23 juillet 2011 Crédits : Nick Pickles/ wirelmage

MF DOOM, de son vrai nom Daniel Dumile, est un rappeur né à Londres le 13 juillet 1971, et mort le 31 octobre 2020.  Il a la particularité d'avoir utilisé plusieurs noms de scène dans sa carrière comme MF DOOM, en référence au personnage de comics docteur Doom, ou à ses débuts, Zev Love X, avec le  groupe KMD, ou encore King Geedorah, en référence à la créature King Ghidorah. Il a été une grande source d’inspiration pour les rappeurs de toute génération, notamment dans son flow, et  sa façon d’assembler les mots. Loin du gangsta rap, son univers était plus proche de la BD et des dessins animés, plein d’une loufoquerie parfois grinçante, pas de quoi en faire une superstar, un statut auquel il n’a d’ailleurs jamais aspiré.

Pour évoquer son parcours, et son empreinte sur le rap et la musique aujourd’hui, nous recevons Sylvain Bertot, essayiste, auteur de Rap indépendant, paru aux éditions le Mot & le reste en 2014, et le rappeur américain Mike Ladd.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

MF DOOM est vraiment une des grandes figures du rap underground indépendant qui a émergé dans le rap américain des années 90, tout d’abord en tant qu’artiste, dans sa démarche esthétique, mais aussi, parce que c’est quelqu’un, qui après avoir eu un succès important dans une major du disque, s’est réinventé, est reparti de zéro via l’underground et des labels indépendants. Voilà comment a commencé la légende.  Sylvain Bertot

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

A écouter : souvenirs de MF DOOM

M. Sayyid a fait partie du groupe de rap avant-gardiste new-yorkais Antipop Consortium. Il a collaboré plusieurs fois avec MF DOOM, notamment en 2003 sur le morceau "Never Dead", extrait de Vaudeville Villain. Nous l'avons interrogé et il évoque ses souvenirs de MF DOOM, notamment la particularité de son écriture, ses références, ses jeux de mots et ses métaphores.

Écouter
10 min
Le rappeur M. Sayyid se souvient de MF DOOM

Archives

Interview de MF DOOM à la Red Bull Academy, en 2015 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Références musicales

KMD, What a Nigga Know ?

MF DOOM, Tick Tick 

MF DOOM, Are You Awake ? 

Viktor Vaughn, Vaudeville Villain

Prise de son

Clara Galivel

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......