LE DIRECT
H'Avrouta (la martre et Pinocchio), 2019. Huile sur toile. 160x130cm

Marc-Alain Ouaknin et Gérard Garouste : "On doit apprendre à savoir se perdre"

49 min
À retrouver dans l'émission

Marc-Alain Ouaknin et Gérard Garouste, respectivement philosophe et peintre, s'associent pour une exposition inédite qui s’intitule « correspondances » et qui est visible jusqu’au 19 juin à la galerie Templon à Paris. C'est à cette occasion que nous les recevons aujourd'hui.

H'Avrouta (la martre et Pinocchio), 2019. Huile sur toile. 160x130cm
H'Avrouta (la martre et Pinocchio), 2019. Huile sur toile. 160x130cm Crédits : Galerie Templon

L'exposition s'organise autour d'une vingtaine de peintures à l'huile de Gérard Garouste et d'un film d'Olivier Garouste. Les tableaux suspendus au mur nous plonge dans l'univers Kafkaïen. Si l'on reconnaît aisément le portrait de l'auteur tchèque ou de son amante Dora Diamant, on découvre aussi d'autres créatures oniriques mystérieuses inspirées des nouvelles de l'auteur. Dans le film qui clôture l'exposition, le peintre et le philosophe Marc-Alain Ouaknin s'entretiennent autour de Kafka toujours, mais aussi autour de la Bible, du Talmud, de la Kabbale, de la philosophie, et de la peinture.  

La marthe et l'écureuil (Portraits de Kafka et Chouchani), 2019, huile sur toile 160cm x 195 cm
La marthe et l'écureuil (Portraits de Kafka et Chouchani), 2019, huile sur toile 160cm x 195 cm Crédits : Galerie Templon Paris - Bruxelles

Extraits de l'entretien

L’écoute de Gérard est très précieuse. Elle est de l’ordre de l’hospitalité. Il accueille mes textes et mes propros mais il m’acceuille aussi dans sa peinture et dans cette exposition. Tous les deux, c'est comme une escalade en montagne sauf qu'il n'y a pas de premier de cordée : celui qui est en dessous donne autant de force que celui qui est au dessus. Les études sont très longues mais nous sommes patients car ces moments sont jubilatoires, dansants et joyeux.      
Marc-Alain Ouaknin, philosophe

Ce n’est pas un hasard si dans mes peintures mes personnages ont de grandes oreilles. C’est bien sûr un signe de l’écoute mais aussi du « j’entends, je comprends ». Je fais des tableaux qui doivent inviter le spectateur à se questionner. Je n’ai jamais fait confiance à ma tête mais je fais confiance à mes mains. Elles m’ont sauvé. La peinture commence là. Je ne suis pas philosophe. Je peux écouter Marc-Alain mais je ne peux répondre qu’en lui montrant les tableaux.      
Gérard garouste, artiste peintre

Archives

Extrait du film "Le carnaval des confetties" d'Olivier Garouste visible ici 

Joël Askenazi, Une vie une oeuvre, France Culture, 1987

Références musicales

Louis Sclavis, La carrière 

Arooj Aftab, Mohabbat

Prise de son 

Jean Ghislain Maige

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......