LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manuel Vilas

Manuel Vilas : "La plus grande leçon du cœur humain, c’est de savoir transformer la douleur en joie"

42 min
À retrouver dans l'émission

Nous recevons le romancier espagnol Manuel Vilas à l'occasion de la sortie de son livre "Alegría" publié aux éditions du Sous-sol, et finaliste du prix Planeta.

Manuel Vilas
Manuel Vilas Crédits : Alex Galleros

Dans Alegria, Manuel Vilas poursuit son projet autobiographique, en traitant notamment de sa relation à ses enfants et des bouleversements induits par le succès de son précédent livre Ordesa traduit dans quatorze langues, et qui a reçu le prix Femina étranger en 2019. 

Extraits de l'entretien

Mes deux romans "Alegria" et "Ordesa" peuvent bien sûr être lus indépendamment, mais ils sont liés car ils traitent du même thème à savoir celui de la famille. Mais ils sont aussi liés par le thème de la joie. L’idée fondamentale, c’est de conquérir l’allégresse, la joie, comme une utopie. Tout être humain a besoin de ressentir la joie, c’est un sentiment qui est plus important que le bonheur, c’est en fait le grand sentiment de la condition humaine : la joie, naît de l’admiration pour la vie, et je voulais que, dans mon roman, le lecteur voit qu’il fallait la conquérir. La joie qui m’intéressait est d’abord celle des gens qui ont souffert. La plus grande leçon du cœur humain, c’est de savoir transformer la douleur en joie, et c’est ce que je me propose de faire dans le roman. Manuel Vilas

Tout être humain ayant eu des enfants, sait que sa joie consiste à voir que ses enfants vont de l’avant, qu’ils arrivent à vivre et à avoir une vie raisonnable. "Alegria" est un livre dédié à mes fils, et quand je vois leur joie, je comprends que ma vie à du sens. Le choix d’un père ou d’une mère, c’est que ses enfants aillent bien, et la souffrance d’un parent qui voit que ses enfants ne vont pas bien est terrible. Je voulais écrire un roman pour mes enfants, pour qu’ils comprennent, dans 20 ou 30 ans, l’énorme amour que je leur ai porté. Ce qu’un parent est capable de faire pour ses enfants est une chose incroyablement belle. J’ai écrit "Alegria" pour que mes fils aient en tête que nous n’aurions pas de conversation suspendue, comme cela a été mon cas avec mes parents, c’est-à-dire, voir mes parents mourir, et me rendre compte qu’il y avait beaucoup de choses dont nous n’avions pas parlé. Manuel Vilas

L’idée de ces deux romans, c’est de parler à mes parents disparus, et que le lecteur fasse la même chose avec ses défunts chéris. J’essaie également d’expliquer, d’une certaine manière, qui je suis, pour que mes fils n’aient pas besoin d’inventer la figure de leur père. Pour moi, les enfants ne doivent pas voir leur père et leur mère comme des parents, mais comme un homme et une femme. Manuel Vilas

Archives

Clément Rosset, émission "A voix nue", France Culture, 2006

Catherine Mavrikakis, émission "Par les temps qui courent", France Culture, 2020

Références musicales

Pedro Soler et Gaspar Claus, Caminos

Marion Cousin & Gaspar Claus, Na Margalida

Traduction

Pascale Fougère

Prise de son

Ludovic Auger

Bibliographie

.

AlegriaManuel VilasEd. du sous-sol, 2020

.

OrdesaManuel VilasPoints, 2021

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......