LE DIRECT
Sabine Happard

Sabine Happard : "Pour moi, les chansons sont comme une BO de la vie"

43 min
À retrouver dans l'émission

Nous nous entretenons ce soir avec la musicienne Sabine Happard, à l’occasion de la sortie de son nouvel album « Live », sur la plateforme La Souterraine.

Sabine Happard
Sabine Happard Crédits : Geoffroy Bouillanne

Un soir, Sabine Happard, chanteuse et pianiste, ramasse dans sa rue un recueil de poèmes de Ronsard abandonné sur le trottoir. Influencée par sa formation de dix ans de piano classique au conservatoire et par son amour de la chanson (Bashung, Brigitte Fontaine, Christophe, Barbara...), les sonnets du poète lui inspireront ses premières compositions piano-voix.
Son premier single 2 titres sort en octobre 2019, après une mixtape de reprises "maison" du chanteur underground Jean-Luc Le Ténia. Peu à peu, elle amasse un répertoire de chansons originales qu’elle joue en piano solo ou en groupe, à Paris et en Belgique.
En 2020, juste avant la mort de Christophe, elle lui écrit une chanson quelques mois après l’avoir rencontré dans un couscous à Ménilmontant, c'est : Le désastre des eaux claires.

Dans ce nouvel album, Sabine Happard présente 6 chansons, dont cinq sont enregistrées en trio piano-contrebasse-guitare avec Sébastien Gastine et Csaba Palotaï. La dernière chanson, Le désastre des eaux claires, écrite pour Christophe, se retrouve ici dans sa version originale.

Extraits de l'entretien

J’essaie de ne pas avoir d’a priori quand j’écris une chanson, mais elle s’adresse toujours à quelqu’un. Les chansons pour moi, sont comme une BO de la vie. Ce qui me plaît, c’est leur caractère très populaire, et j’essaie d’aller aux mots les plus simples. Je pense qu’avec une chanson, on peut changer le monde, ça embrasse beaucoup d’époques et de mondes en même temps, et avec des éléments très simples, on peut atteindre des sentiments très complexes : c’est la rencontre du grand et du petit.  Sabine Happard

J’ai ramassé dans la rue un recueil de poèmes de Ronsard, et comme un exercice de style, j’ai commencé à composer dessus, en piano-voix, et en faisant écouter mes compositions, j’ai été encouragée à continuer. C’est comme ça que j’en suis venue à la composition et à me décomplexer de ma formation classique. J’ai compris que composer une mélodie, ce n’était pas si compliqué que ça, et que c’était, en fait, assez intuitif. Sabine Happard

La création, c’est aussi chercher des médiums, auxquels on n’aurait pas forcément pensé. Je n’ai pas d’a priori par rapport à l’esthétique de la production. Ce qui m’intéresse, c’est écrire des mots et des mélodies, et pour l’instant, je reste assez ouverte sur la manière dont cela prend forme. Sabine Happard

Archives

Cora Vaucaire, émission "Entretiens avec", France Inter, 1971

Michel Deguy, émission "Poésie sur parole", France Culture, 1988

Véronique Sanson, émission "Pollen", France Inter, 1985

Christophe, émission "Par les temps qui courent", France Culture, 2019

Références musicales

Sabine Happard, Voyage temporel

Sabine Happard, C, extrait de l’album Jungles

Sabine Happard, Enfonce le clou 

Sabine Happard, Le désastre des eaux claires

Sabine Happard, Mardi

Prise de son

Jean-Ghislain Maige

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......