LE DIRECT
Dinos

Dinos : "Je pense que la vie, dans sa globalité, est un sport d’endurance"

42 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, rencontre avec le rappeur Dinos, à l’occasion de la sortie de son nouvel album "Stamina" sur le label SPKTAQLR

Dinos
Dinos Crédits : FIFOU

Un an après Taciturne, Dinos revient avec son troisième album Stamina, un album collectif, dans lequel il s’est entouré de grands noms du rap français comme Leto, Zikxo, Zefor, Da Uzi, Tayc mais aussi et surtout Nekfeu.

Dinos porte un soin particulier au choix du titre de chacun de ses trois albums. Un mot, une couleur, une conviction. Pour Stamina, il se tourne vers la traduction anglaise d’endurance, un terme qui définit parfaitement sa carrière. Avec ce nouvel album, Dinos fait la synthèse de ses dix premières années de carrière. Il y mêle le rap fougueux de ses débuts tout en conservant la sensibilité de ses précédents albums. 

Extraits de l'entretien

Quand j’ai enregistré "Stamina",  ça faisait longtemps que je ne m’étais pas amusé comme ça en studio, ça m’a rappelé l’époque, où on rappait sans penser à l’argent, aux salles qu’on allait remplir, ou au succès : on rappait juste pour rapper. J’ai la chance d’exercer un métier que j’aime, et quand je vais en studio, je ne me rends même pas compte que je suis en train de travailler, je fais juste un truc qui me passionne, et j’y mets toute mon âme. Dinos

Le titre de l’album, "Stamina", correspond à cette première partie de carrière que je suis en train, je l’espère, de bien achever, pour commencer la deuxième. Pour cela, ce dont j’ai eu le plus besoin, c’est d’endurance. Je rêvais de réaliser un bon triptyque, et d’avoir une certaine progression : je pense que j’y suis parvenu. Maintenant, j’attaque la deuxième partie de carrière, celle où je rentre dans la cours des grands, de ceux qui vendent assez de disques, et c’est une cours, où il faut batailler pour être le meilleur. Dinos

Je ne réveille pas en me disant que je vais faire du rap conscient ou inconscient, politique ou non politique : tout ce que je fais, c’est retranscrire mes pensées, mes émotions et mes points de vue. Maintenant, si cela s’avère être politique, je ne peux rien n’y faire, c’est juste moi, et je chante juste ce que je pense. Je n’ai pas pour vocation de faire un rap militant, mais il y a certaines phrases, que je peux chanter, qui ont un impact social et parfois politique. Dinos

La diversité dans ma musique vient de mes influences, de ce que j’ai pu écouter plus jeune, et de ce que j’écoute aujourd’hui. Mon but, c’était quand même de réussir à être la passerelle entre la banlieue et le reste de la France, réussir à mélanger les codes de banlieue et ceux de la variété française. Le rap, est une musique qui va toujours évoluer, parce que c’est une musique hybride qui peut se mélanger avec toute sorte de musique. Dinos

Archives

Oxmo Puccino, émission "Par les temps qui courent", France Culture, 2019

Jacques Brel, émission "Rendez-vous avec", RTF, 1963

Extrait

Références musicales

Dinos ft.Nekfeu, Moins un

Dinos, Corbillard

Dinos, Paranoïaque 

Prise de son

Jérémie Kauffmann

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......