LE DIRECT
Mathilde Janin

Mathilde Janin : "Le roman gothique, c'est une esthétique qui me va très bien"

43 min
À retrouver dans l'émission

Nous recevons la romancière Mathilde Janin à l'occasion de la publication de son dernier roman "Soror" chez Actes Sud. Avec elle, nous discutons de littérature gothique, de musique et de sororité.

Mathilde Janin
Mathilde Janin

Elle s’appelle Légion, mais elle joue toute seule : la musicienne au crâne rasé sillonne la France et l’Europe en fourgonnette pour donner des concerts dans les bars. Son nom est tatoué sur le bras de Nicola, une belle jeune femme à l’étrangeté farouche qui retrouve un soir un ancien camarade de collège avec lequel elle voudrait évoquer le passé.
Si l’histoire de Légion et Nicola était un puzzle, les pièces à assembler seraient des enfants étudiant le violon dans un château entouré de hauts murs, un frère mort trop tôt, un poète amoureux, une actrice mystérieusement disparue, un professeur de piano aux boucles angéliques, une fillette qui attend sa mère bien tard après l’école…

Extraits de l'entretien 

Le mystère est la seule chose qui m'intéresse à lire et à écrire, en tout cas cela a été le cas pendant la tranche de temps où j'ai composé ce texte, c'est-à-dire ces huit dernières années. J'aime les puzzles et les énigmes en littérature. Je suis de la génération séries, j'aime suivre les intrigues. C'est presque le mystère pour le mystère, c'est le jeu de piste qui est intéressant et le parcours que ça amène à faire.  
Mathilde Janin, autrice

Soror parle d'une histoire très dure alors j'avais envie de l'habiller d'une certaine douceur. Je voulais qu'il soit le témoin d'une traversée de 10 ans d'existence et de ce que j'ai découvert du monde. Et la douceur a été une découverte. Je me suis beaucoup demandé plus jeune ce qu'il se passait à la fin de l'amour. Mais l'amour se transforme, reste là, quelque chose s'imprime. J'ai compris que quand les choses s'arrêtent on emporte avec soi un petit trésor. C'est joyeux, c'est l'inverse de la mortification. Ca se transforme, on peut donner l'amour à quelqu'un d'autre, on peut le revisiter, c'est quasiment la quête du nirvana !  
Mathilde Janin, autrice

Archives

Joyces Carol Oates, émission "L'heure bleue", France Inter, 2017

Chloé Delaume, émission "L'heure bleue", France Inter, 2018

Références musicales

The cure,  a forest

Velvet underground & Nico, Femme fatale

Prise de son

Jakez Hubert

Bibliographie

Couverture du livre

SororActes Sud, 2021

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......