LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Thomas André

Thomas André : "J’ai voulu que le rythme de ma prose suive le rythme du match "

42 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec Thomas André, à l’occasion de la parution de son premier roman L’avantage aux éditions Tristram.

Thomas André
Thomas André Crédits : Philippe Matsas/Tristram

Un été, Marius, 16 ans, participe à un tournoi de tennis dans le sud de la France. Entre les matchs, il ne pense plus à ce sport et passe du bon temps dans une villa avec ses amis, Cédric et Alice.

Situé dans le milieu du tennis, L’avantage  de Thomas André est un roman sur l’adolescence et la solitude, dont l’écriture simple et directe accorde une importance prépondérante aux sensations. 

.
.

Extraits de l'entretien

Le court de tennis est un espace de frustration, mais c’est aussi un endroit où il se passe de belles choses. Mon héros, n’est pas très sûr d’avoir envie de gagner, ou il a peut-être peur d’avouer qu’il a envie de gagner. Le tennis est un sport avec lequel il entretient une relation conflictuelle, comme c’est le cas pour beaucoup de gens qui le pratique. Au fur et à mesure du roman, il se prend assez clairement au jeu, il vit sur le court des moments forts, mais il a aussi un rapport complexe avec son sport qui lui pose problème. Thomas André, écrivain

L’idée principale du roman était de le construire sur une alternance de scènes qui se passent sur le court, et d’autres qui se passent en dehors, avec forcément la question de l’articulation entre les deux. Si ce roman ne devait raconter qu’un tournoi de tennis, on aurait pu penser éluder les scènes hors court, mais dans un tournoi, il y a aussi ces temps morts qu’on passe hors du court et qu’il faut également habiter, ne serait-ce que pour entrer sur le court dans les meilleures conditions. Donc, c’est important de raconter ces moments, parce qu’ils appartiennent au temps du tournoi. Thomas André, écrivain 

Ce sont les chroniques de Serge Daney dans Libération, qui m’ont fait comprendre qu’il y avait la possibilité de créer un pont entre le style tennistique et le style littéraire. C’est ce qui m’a donné envie de creuser ce sillon, car en littérature c’est assez rare de parler de tennis. Thomas André, écrivain 

Archives

"Jeu, set et match", émission "Nuits magnétiques", France Culture, 1979

Christophe Lamoure, émission "Surpris par la nuit", France Culture, 2005

Albert Camus, RTF, 1944

Références musicales

Michel Legrand, La partie de tennis

Stilz, Don’t look back (Volkor X remix)

Prise de son

Baptiste Lesnard

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......